À la tête de New Mauritius Hotels (Beachcomber) depuis l’an dernier, Gilbert Espitalier-Noël constate que l’industrie touristique se trouve dans un cercle vertueux, permettant à Maurice et aux acteurs de l’industrie du Tourisme de voir l’avenir avec « plus de sérénité ». Il se dit « satisfait » que les profits opérationnels du groupe NMH soient en hausse significative par rapport au même trimestre de l’année dernière. Tout en reconnaissant l’endettement élevé du groupe NMH, il annonce que son ambition est de réduire cette dette de 50% dans les quatre prochaines années. Gilbert Espitalier-Noël plaide également pour une plus grande ouverture de Maurice vers le monde extérieur et la nécessité de se défaire du réflexe consistant à croire que l’on se suffit à nous-mêmes. « Nous démarrons l’agrandissement de l’hôtel Victoria avec 40 nouvelles chambres et nous travaillons activement sur la construction d’un très grand hôtel aux Salines, à Rivière-Noire. » Concernant la nomination de Pauline Seeyave aux fonctions de CFO, il estime que celle-ci « va dans le sens de la reconnaissance des compétences de la femme à Maurice », rappelant que « le monde change » et qu’il « est toujours bon de voir les femmes accéder à des postes à hautes responsabilités ».
 
Nombreux sont ceux qui s’accordent à dire que le tourisme connaît une embellie. Quelle est votre évaluation ?
Je crois que nous pouvons affirmer que, depuis quelques années, les arrivées touristiques à Maurice connaissent en effet une belle embellie. Cela est dû à un effort combiné de tous les acteurs, incluant le ministère du Tourisme, la Mauritius Tourism Promotion Authority… Les acteurs de l’industrie agissent de concert afin de donner une plus grande visibilité à la destination. Un marketing plus ciblé et plus cohérent a permis d’augmenter la demande pour le pays. Et cette demande a fait que les accès aériens en place ont été mieux utilisés par les lignes aériennes. Nous sommes dans un cercle vertueux qui permet à Maurice et aux acteurs de l’industrie du Tourisme de voir l’avenir avec plus de sérénité qu’il y a un an ou deux.