Avec la nouvelle réouverture de l’enquête sur la fusillade meurtrière de la rue Gorah Issac, Plaine-Verte, aux petites heures du matin du 26 octobre 1996, l’ancien ministre travailliste, Shakeel Mohamed, devait comparaître devant le tribunal de Port-Louis (Nord), en fin de journée. Quatre charges pourraient, dont la principale est Conpiracy to Commit Murder  dans la mort brutale à coups de feu de trois agents de l’alliance PTr/MMMM, soit Babal Joomun, Zulfikar Bheeky et Yousouf Moorad, pourraient être retenues contre lui.
Après la perquisition à son domicile à Calebasses, à la mi-journée, Shakeel Mohamed, a été entendu formellement sur la première charge de Conspiracy to Commit Murder et placé en état d’arrestation officiellement. Cette séance d’interrogatoire devrait être interrompue en vue de permettre la comparution en Cour où la bataille sera axée sur une éventuelle remise en liberté sous caution du prévenu vu que l’enquête ne fait que commencer.
Très peu de détails avaient transpiré en début d’après-midi sur les autres charges. D’autre part, à son retour de la perquisition, Shakeel Mohamed a pu échanger quelques mots avec des membres du parti Travailliste, dont Arvin Boolell, Anil Bachoo, et Ezra Jhuboo, qui avaient le déplacement aux Casernes centrales.