Les quelques têtes brûlées qui ont posé dans un cimetière devront répondre de leurs actes devant la justice bien qu’ils aient présenté leurs excuses. Depuis le début de cette affaire qui a scandalisé plus d’un, il ne fait pas bon d’être gothique dans le pays. On les dit dérangés, sataniques, maso et l’on s’imagine facilement le pire sur ces jeunes en noir aux allures peu ordinaires. Mais chez les gothiques rencontrés, tout n’est pas si sombre que ça.
“Ce que ces jeunes ont fait dans le cimetière ne relève pas du gothisme. Les gens sont en train de pointer du doigt le gothisme injustement”, lance Adil. “Ce ne sont que des stéréotypes et des clichés basés sur l’ignorance! Être gothique ne veut pas dire être maso, sataniste ou dérangé comme beaucoup le croient. Il ne faut pas tout mélanger ou essayer de trouver des associations à toutes choses, être gothique ne veut sûrement pas dire se trimballer dans un cimetière et faire des gestes obscènes sur les tombes”, soutient, pour sa part, Stéphanie. “Les vrais gothiques ne sont pas sataniques. Il ne faut pas tous nous mettre dans le même panier”, ajoute Jessica. S’ils ont choisi de se faire entendre, c’est parce qu’ils se définissent eux-mêmes comme gothiques et sont bien décidés à briser les amalgames trop faciles.