Le subterfuge élaboré par Mike Témoine, 37 ans et salesman de profession, a été très vite déjoué par les limiers de la Criminal Investigation Division de Grand-Baie. Il s’était présenté à la police lundi, avec des blessures qu’il s’est lui-même infligées, soutenant que des malfrats ont emporté la somme de Rs 70 000 du véhicule de la compagnie dans lequel il se trouvait.
Le salesman/driver, employé dans une compagnie spécialisée dans la distribution de “poisson salé”, aurait minutieusement préparé son coup. Il a, dans sa déclaration aux policiers, indiqué qu’il s’est fait attaquer vers 11 h 45 à Chemin Vingt Pieds, Grand-Baie, alors qu’il effectuait sa tournée dans la company car.
Il devait initialement affirmer qu’à un certain moment, il a vu deux motos avant d’entendre « a bang » provenant de l’arrière de son véhicule. Quand il a coupé le moteur, un des motocyclistes armé d’un cutter, l’aurait agressé et par la suite fait main basse sur une somme de Rs 70 000 et son téléphone portable. Puis, les malfrats ont pris la fuite.
Cependant, ni sa version des faits ni ses légères blessures n’ont convaincu les enquêteurs de la Criminal Investigation Division (CID) de Grand-Baie. D’ailleurs, le visionnage du dispositif CCTV dans les parages de Chemin Vingt Pieds devait être des plus accablants pour cet habitant de Roche-Bois.
Après un « deeply questioning », le suspect Mike Témoine a finalement craqué et passé à table. Le salesman a d’abord avoué qu’il a « reported a false case » avant d’impliquer un autre suspect dans ce subterfuge.
Selon ses explications fournies aux limiers, il a remis une partie de l’argent volé, soit la somme de Rs 29 000, à son ami Dharmanand Sumputh (46 ans) et habitant Cap-Malheureux. Pour tenter de rendre son histoire plus crédible, le salesman a confié son téléphone portable à son complice. Mike Témoine a pris le reste du butin. Le complice a été arrêté. Les deux sont en cellule policière.
L’enquête policière est menée par les sergents Moorootea, Bhujun, le caporal Bankar et les constables Poye, Bardin, Soobrayen, sous la supervision de l’inspecteur Juggoo et le Divisional Commander de la Northern Division, l’ACP Reekoye.