Navin Ramgoolam et son épouse Veena à Grand Bassin hier

Anil Baichoo, président de la Mangal Mahadev Shakti Swaroopa Association, a déploré hier la séparation de la gestion des deux statues, notamment Durga Maa et Shiva (Mangal Mahadev), lors de la Durgotsav 2018 organisée à l’occasion de la célébration du Durga Puja. Il a également dénoncé l’arrogance du pouvoir et n’a pas caché son irritation quant à la démolition par la police d’une partie des chapiteaux érigés par son association devant la statue de Durga en février dernier à l’occasion de la fête du Maha Shivaratree.

La cérémonie ayant rassemblé plusieurs milliers de personnes à Grand Bassin hier est perçue par des observateurs comme une démonstration de force du Ptr, avec une présence prononcée de l’État-major travailliste, dont Navin Ramgoolam et son épouse Veena. La présence d’Alan Ganoo et de Pradeep Jeeha aux côtés des dirigeants rouges n’est pas non plus passée inaperçue.

Dans son discours, Anil Baichoo s’est longuement appesanti sur le symbolique de Durga Maa. Elle symbolise l’énergie cosmique supérieure où la différence, les castes, les races, les couleurs et les religions n’ont pas cours; d’où la nécessité pour les dévots de se concentrer sur la discipline, les principes,  les valeurs, l’effort et la dévotion envers la Mère Divine Durga Maa et de prier pour l’unité de l’humanité et du pays en particulier. Et le président du Mangal Mahadev Shakti Swaroopa Association d’affirmer que la démarche contraire conduit vers Rawan, qui mène à la destruction et la division. Il a ajouté qu’une des dimensions les plus importantes de la symbolique de Durga est l’humilité. Ce qui fait que le plus grand péché qu’on puisse commettre est de se prendre pour Dieu; selon lui, le pouvoir rend fou et l’arrogance mène à la destruction.

Il met en exergue, par ailleurs, que cette attitude, contraire à la philosophie hindoue – qui pour sa part prêche l’harmonie – a entraîné la perte selon les écritures saintes de Mahishasura et de Rawan entre autres. C’est dans ce contexte qu’Anil Baichoo a dénoncé l’arrogance de ceux qui avaient procédé à la destruction des chapiteaux érigés par son association lors de la célébration de Maha Shivaratree en février dernier. Et de rappeler que les dévots mauriciens ont économisé sou par sou afin d’ériger la statue de Durga Maa et de Shiva. Il accuse le gouvernement d’avoir semé la division en accordant la gestion de la statue de Shiva à un proche du pouvoir.

Megduth Chamroo, secrétaire de la Mangal Mahadev Shakti Swaroopa Association, est revenu sur l’incident où les statues des divinités hindoues ont été saccagées à Triolet. « Les hindous sont de nature pacifique mais, il y a une limite à toute chose » a-t-il laissé entendre, avant de remercier toutes les associations religieuses  et socioculturelles, qui ont fait de la cérémonie d’hier ainsi que de la Jaagran, organisée la veille, un succès.

Parmi les personnalités présentes hier se trouvaient l’ex-président de la République, Kailash Purryag et son épouse, le député Arvin Boolell ainsi que des anciens ministres dont Satish Faugoo, Devanand Rittoo, Suren Dayal, Mookhesswar Choonee, Jim Seetaram et Lormus Bundhoo.