Après avoir pris connaissance des récentes déclarations de Stéphane Gua, du comité de soutien aux grévistes, hier, vendredi 5 avril, « le gouvernement a pris la décision de rompt la communication avec le comité ». Le gouvernement soutient cependant, dans un communiqué publié hier, qu’il poursuit « son travail en toute sérénité et prendra toutes les mesures nécessaires le temps venu ».

Stéphane Gua a expliqué hier que suite à une rencontre avec Maneesh Gobin, Attorney General, ce dernier leur a fait comprendre qu’il y a un comité ministériel considérant actuellement la mise sur pied d’un Land Court et d’un fonds spécial à cet effet. Toutefois, le comité de soutien se dit « toujours en statu quo »« C’est un déni de justice. Li’nn amenn bann famiy ki pe soufer an bato », avait déclaré le membre de Rezistans ek Alternativ.

Clency Harmon entame à cet effet son onzième jour de grève de la faim ce samedi 6 avril pour réclamer l’institution d’une Land Court pour étudier des cas de dépossession des terres.

Pour rappel, Clency Harmon avait dans le passé déposé des recommandations devant la Commission Justice et Vérité pour récupérer les terres de ses ancêtres. En 2009, devant la Commission Justice et Vérité, Clency Harmon, héritier de Frédéric Bonnefin, avait affirmé que la compagnie sucrière de Médine avait pris possession de 277 arpents à sa famille, à Camp-Caval, Curepipe. Les terres auraient été « incorrectement acquises ». 

À LIRE :