Les averses affectant toute l’île hier ont suscité la crainte de ceux habitant dans des zones à risques de glissements de terrains ou d’inondations. Alors que la police était à pied d’oeuvre pour préparer les familles de Chitrakoot à un plan d’évacuation d’urgence, d’autres, habitant notamment Mon Goût, Coromandel, Bain des Dames et Canal Dayot, regardaient avec anxiété la grosse quantité d’eau s’évacuer par les drains ou les rivières.
Les grosses pluies qui ont touché le pays hier durant la journée ont rappelé de mauvais souvenirs à Cité-La-Cure, Canal-Dayot, Bain-des-Dames et Mon-Goût. Anxieuses dès que tombe la pluie, elles craignaient que leurs maisons ne soient inondées. Hier après-midi, on notait dans ces régions quelques accumulation d’eau çà et là mais aucun incident majeur. À Chitrakoot, la pluviométrie de plus de 100 mm a eu pour conséquence la présence d’un important effectif de  la police, qui a effectué en milieu d’après-midi un porte-à-porte afin d’informer les familles du plan d’évacuation. L’inquiétude était manifeste sur le visage de Mme Deeljore, qui était alors seule chez elle. Debout sur le bord de la route, elle affirmait qu’il lui serait difficile d’évacuer sa maison si nécessaire. « Mon époux est au travail. Je ne veux pas quitter la maison sans lui », laisse-t-elle comprendre. Consciente qu’elle se trouve dans une zone à risque de glissement de terrain, elle indique néanmoins qu’avec l’accalmie, « les choses iront mieux. La situation s’améliorera ». Plus loin, à Mon-Goût, la seule accumulation d’eau a été notée devant l’ancienne usine sucrière. Ce village autrefois connu pour ses rivières en crue et ses rues impraticables semble dorénavant plus sûr, principalement grâce à l’aménagement de ponts et de drains. Toutefois, la grosse quantité d’eau dans cette partie du village a obligé les automobilistes à ralentir.
À Bain-des-Dames, Cassis, même constat. Les quelques flaques d’eau dans diverses parties de la localité ne semblaient pas gêner les habitants, qui néanmoins se tenaient informés des dernières prévisions météorologiques au cas où les choses se dégraderaient.