C’est la surprise du chef. Yvan Pierrot a décroché une médaille d’or lors du Championnat du Commonwealth (Malaisie) dans la catégorie des -94 kg, dans le niveau Youth, soulevant 120 kg à l’arraché et 147 kg à l’épaulé-jeté. Il s’est même permis le luxe d’égaler le record de la compétition avec cette performance à l’arraché. Un sacré phénomène du haut de ses 17 ans.
Cet habitant de Rivière des Créoles a fait fort lors de ce Championnat du Commonwealth en montant sur la plus haute marche du podium dans la catégorie des -94 kg, lui qui s’est même vu octroyer une médaille de bronze en junior grâce à cette belle performance. Le président de la Mauritius Amateur Weightlifting and Powerlifting Association (MAWPA) et chef de délégation, Poorun Bhollah, l’avait prédit avant le déplacement en terre malaisienne. « Yvan Pierrot est un gros potentiel de médaille. C’est un haltérophile qui pourrait bien créer la surprise chez les -94 kg youth ». Autant dire que ce n’était pas des paroles dites à la légère. Ivan Pierrot est une véritable force de la nature comme l’indique son coach Ravi Bhollah.
« C’est un guerrier. Il a carrément explosé dans ce Championnat pour vraiment montrer de quoi il était capable. Pour ma part, j’étais confiant qu’il pouvait être sur le podium mais pour la médaille d’or, je dois avouer qu’il s’est vraiment surpassé vu la qualité des adversaires. Nous l’avons bien préparé pour cette compétition et il a répondu aux attentes en étant à la hauteur. C’est un athlète très prometteur qui possède encore une belle marge de progression. Cette médaille d’or apporte du baume au coeur et je tiens à lui tirer mon chapeau pour cette performance car il a fait honneur au quadricolore mauricien, à la discipline ainsi qu’à la fédération. C’est un pari plus que gagnant », fait ressortir l’entraîneur national, Ravi Bhollah. À titre d’information, c’est un Malaisien qui a pris la deuxième place derrière le Mauricien alors qu’un Sri Lankais est monté sur la troisième marche du podium.
Pour la petite histoire, ce jeune leveur de fonte a commencé l’haltérophilie il  y a tout juste trois ans. C’est Poorun Bhollah qui l’avait détecté au Curepipe College et qui l’a orienté vers la discipline. Il a alors travaillé sous la houlette de Gino Soupprayen. Lors des présélections en vue de ce Championnat du Commonwealth, il a fait une chute à moto et s’est cassé un doigt. Ce n’est que deux semaines après l’accident qu’il s’est remis à l’entraînement. C’est sur les conseils de Ravi Bhollah qu’il a intégré la sélection et nous savons tous ce qui s’est passé par la suite…C’est le Trust Fund For Excellence In Sports (TFES) qui lui a offert le billet d’avion. Cette victoire, il a tenu à la dédier à sa famille, ses entraîneurs, Ravi Bhollah et Gino Soupprayen, au président de la fédération et à l’île Maurice toute entière. Il compte maintenant participer à d’autres compétitions et remporter d’autres médailles. C’est tout ce qu’on lui souhaite.
Le jeune Anthony Madanamoothoo (14 ans), engagé dans la catégorie des -69 kg,a  pour sa part amélioré trois records nationaux en espoirs avec 77 kg à l’arraché et 94 kg à l’épaulé-jeté. Chez les seniors, Cédric Coret (-77 kg) a réalisé deux records nationaux en épaulé-jeté et au total olympique alors que Roilya Ranaivosoa (69 kg) a amélioré sa performance nationale à l’épaulé-jeté avec 96 kg, prenant la dixième place dans la compétition. Pour rappel, cette dernière avait obtenu deux médailles de bronze dans sa catégorie aux récents Championnats d’Afrique. Shalinee Valaydon (médaillée d’or aux Championnats d’Afrique à l’épaulé-jeté et deux fois médaillée d’argent, à l’arraché et au total olympique) n’a cette fois-ci pas été en mesure de faire la différence, prenant la neuvième place dans sa catégorie avec 90 kg à l’arraché et 107 kg à l’épaulé-jeté.
« Le niveau était très élevé notamment chez les seniors. Ils ont fait le maximum. Je tiens à dire que la mission est accomplie car l’objectif a été atteint », souligne Ravi Bhollah.