L’haltérophilie mauricienne frappe un grand coup en ce début d’année. L’arrivée de l’équipe de France est annoncée en grand pompe. Forte de sept leveurs de fonte, dont quatre éléments féminins, de deux entraîneurs et d’un kiné, cette équipe sera à Maurice le 21 courant et effectuera un stage de préparation jusqu’au 6 février prochain.
Ce stage s’annonce des plus profitables pour les haltérophiles français et mauriciens. « Ce stage leur servira à préparer les Championnats d’Europe prévus au milieu de l’année dans de bonnes conditions. De notre côté, nous allons profiter de leur présence pour activer notre préparation», s’enthousiasme l’entraîneur national, Ravi Bhollah. Parmi ceux qui effectueront le déplacement, il souligne le nom de Benjamin Hennequin « l’un des grands espoirs français de la discipline » qui devint champion d’Europe, quelques années de cela. « Il a été blessé en 2013 et a raté sa saison. Mais il revient cette année en vue des Championnats d’Europe et du Monde, ceux-ci servant de qualification aux Jeux Olympiques de Rio 2016.», avance-t-il.
La venue de l’équipe de France ne pourra que confirmer le nouvel élan par la fédération mauricienne d’haltérophilie en crise et sous le coup d’une suspension de reconnaissance du Ministère de la Jeunesse et des Sports de février à juin de l’année dernière, mais qui a terminé les derniers mois de 2013 en force aux championnats d’Afrique tenus au Maroc. Shalinee Valaydon avait alors décroché une médaille d’or à l’épaulé-jeté en + 75 kg. Puis fin novembre, Yvan Pierrot, 14 ans seulement, décrochait l’or en -94 kg dans la catégorie jeunes et le bronze chez les juniors aux Championnats du Commonwealth à Penang, Malaisie. Une prestation honorable qui ravive l’espoir en vue des rendez-vous phares de 2014 et surtout les Jeux des Iles 2015. Outre le titre africain de Shalinnee Valaydon, Maurice s’offrit également deux médailles de bronze à l’épaulé jété et au combiné en -69 kg par l’entremise de Roilya Ranaivosoa l’an dernier au Maroc.
En attendant la venue des Français, cette première semaine de janvier a sonné la reprise pour les leveurs locaux. Mardi dernier, ils ont renoué avec la musculation en attendant des séances de fitness plus intenses qui débuteront la semaine prochaine. L’Association mauricienne de boxe a aussi été sollicitée. « Nous attendons une réponse favorable, car nos athlètes ont besoin d’être plus agiles et agressifs. Et l’Association mauricienne de boxe peut nous aider à peaufiner ces aspects afin que nos athlètes surmontent leur crispation à l’entraînement et la peur des compétitions», explique Ravi Bhollah.  
La saison 2014 sera principalement calquée sur les jeunes, car les événements phares les concernant se divisent en quatre volets avec notamment les Championnats d’Afrique Jeunes et Juniors en avril à Yaoudé (Caméroun), suivis des Jeux d’Afrique Jeunes  en mai à Gaborone (Botswana), puis en août des Jeux Olympiques Jeunes à Nanjing (Chine) et enfin des Championnats du Commonwealth Jeunes et Juniors en octobre à Apia aux Iles Samoa. « Pour les J.O. Jeunes, on espère pouvoir qualifier au moins un athlète. Les Championnats d’Afrique Jeunes et Juniors serviront de qualification à cet évenement.»  souligne l’entraîneur national.
Toutefois,  l’élite des seniors ne sera pas pour autant négligée.«Les Jeux des Commonwealth à Glasgow en juillet ets Championnats d’Afrique en novembre à Jinja, Ouganda seront à l’agenda. Mais en général, priorité sera donnée aux jeunes.», souligne Ravi Bhollah.
2014 sera aussi préparatoire aux Jeux des Iles prévus à la Réunion l’année prochaine et sera aussi  portée sur la détection afin de combler l’absence d’élements féminins dans les catégories -48, -53 et -58 kg,  soutient l’entraîneur national. « Un gros travail de détection est à faire dans les écoles. Mais on tâchera de ramener autant de médailles possibles de chaque compétition. Car il s’agira pour tout un chacun de prouver dès cette année qu’il mérite sa place pour 2015. Car il n’y aura pas de figurant à la Réunion l’année prochaine », prévient-il déjà.