La disqualification pour dopage de la Nigériane Elisabeth Onuah en 48 kg lors des 11es Jeux d’Afrique disputés en septembre au Congo-Brazzaville et l’intronisation de la Mauricienne Roilya Ranaivosoa dans cette même catégorie devient de plus en plus évidente. La Fédération internationale d’haltérophilie a en effet émis en début de semaine un rapport annonçant officiellement que la Nigériane est provisoirement suspendue.
« À ce stade, ce cas de dopage est fondé à 99% et l’athlète impliquée est temporairement suspendue », nous a bien confirmé ce matin le président de la Fédaration mauricienne d’haltérophilie (FMH), Poorun Bhollah, sans toutefois se prononcer sur la suite. Au cas échéant, Elisabeth Onuah devrait être destituée de ses médailles d’or au profit de Roilya Ranaivosoa.
La Mauricienne devrait donc être doublement intronisée, à savoir à l’arraché où elle avait soulevé 80 kg et au total olympique avec une charge de 183 kg. Ses 103 kg réalisés à l’épaulé-jeté lui rapporteront une médaille d’argent, l’or dans cette spécialité devant revenir à une Égyptienne qui avait réussi 104 kg. Roilya Ranaivosoa deviendrait la seule médaillée d’or mauricienne à ces Jeux d’Afrique.
L’haltérophile a quitté Maurice vers la fin de janvier pour passer six mois en Roumanie pour intensifier sa préparation en vue des championnats d’Afrique prévus début mai au Cameroun, événement où elle visera la qualification pour les Jeux Olympiques de Rio (5-21 août). Sur place, elle est spécialement suivie par le DTN, le Roumain Urdas Constantin, suite à un accord qui a été conclu en ce sens entre la FMH et le ministère de la Jeunesse et des Sports.
Par ailleurs, les haltérophiles qui s’entraînent à Maurice ont eu une rencontre mardi dernier au centre national à Vacoas avec Soudesh Appadoo, officier responsable de cette discipline au MJS. Les athlètes présents lui ont fait part de leurs doléances dans le cadre de leur préparation en vue du rendez-vous continental.
Pour rappel, une compétition de sélection se tiendra à la fin de février. Seuls ceux et celles qui réaliseront les minima imposés par le comité technique seront retenus, nous a indiqué Poorun Bhollah. Le comité technique compte se réunir cette semaine pour arrêter la date de cette épreuve de sélection.