Chaud bouillant! Tel était la finale des play-offs du championnat de handball de première division hier au gymnase de Phoenix. Dans cette guerre entre les éternels rivaux, l’intensité était à son comble où chaque but inscrit était accueilli comme un but en or. Cela étant dit, l’USBBRH en plantait 28 dans la cage gardée par Jason Salmy, gardien du but CSSC pour  remporter son 17e titre de champion de Maurice d’affilée. Cela grâce à Jean Paul Shadrac de l’USBBRH qui a apporté sa pierre à l’édifice en inscrivant sept buts pour son équipe. La star du jour remporte également le trophée du meilleur joueur du championnat à sa plus grande joie.
Sur le banc de l’équipe des villes-soeurs, Thierry Étrange qui officiait en tant que coach pour la première fois, ne peut cacher sa satisfaction. « Le match était très serré car le Curepipe Starlight a également joué son jeu. Mais nous étions confiants et nous n’avons pas cessé d’y croire. Nous sommes des habitués des grands rendez-vous  qui plus est, ceux avec  les Curepipiens. Cette finale  est une référence pour nous avant la Coupe des Clubs Champions de l’océan Indien que nous préparons avec le plus grand soin. »
Du côté des vice- champions 2015, la déception était énorme et ce n’est pas  Benoit Souchon, son dirigeant,  qui nous dira le contraire. « Tout d’abord je tiens à féliciter notre adversaire pour son 17e titre. Du côté du CSSC, on est énormément déçu, je ne le vous cache pas. Mes joueurs ont tout donné mais cela n’a pas marché. Quelques joueurs de mon effectif ont passé à côté de leur match c’est ce qui nous a probablement coûté la victoire aujourd’hui. Mais nous n’avons pas à rougir car l’USBBRH n’est pas n’importe quelle équipe non plus », fait-il ressortir. A savoir que pour la troisième place, l’ASVP a facilement dominé l’ASPL27-11 (11-5, mi-temps) un peu plus tôt dans la soirée.