Trois sorties face à la formation réunionnaise de Saint-Gilles Les Hauts et trois défaites. La sélection féminine de handball ne s’est pas peut-être pas rassurée à quelques jours des Jeux des îles, mais il n’en demeure pas moins qu’elle a présenté du positif dans son jeu.
Avec une meilleure fraîcheur physique et une plus grande lucidité dans la finition, les Mauriciennes auraient pu s’en sortir avec un succès lors de la troisième rencontre disputée hier soir au gymnase de Phoenix. Il s’agira maintenant de rectifier le tir au cours des derniers échanges face à la sélection de Mayotte demain et lundi prochain (19h) au même endroit.
Quatrième du dernier championnat de l’île soeur et finaliste malheureux de deux compétitions, Saint-Gilles Les Hauts, avec en sein Léa Nanicaoudin, sélectionnée pour les JIOI, avait entamé sa tournée de brillante façon. Et ce, avec une victoire 33-29 samedi dernier. Cette formation confirmait ses bonnes dispositions le surlendemain, avec cette fois un succès acquis sur le score de 27-22.
Hier, les protagonistes se quittaient sur le score de 28-24 (mi-temps 16-14). Si Cindy Ji s’était particulièrement distinguée lors des deux premières rencontres avec respectivement 13 et 11 buts à son actif, cette fois, la jeune Rodriguaise Liliana Perrine a été la plus en vue de par la puissance de ses tirs.
Pour cette dernière sortie, la sélection mauricienne possédait cette envie de se rebiffer. Une avance de 6-1 pour un sept initial composé d’Anaïs Harpon (gardienne de but), Sherone Raboude-Amoordon, Cindy Ji, Axelle Julie, Liliana Perrine, Sharone André et Ketty Boudou, laissait présager de belles perspectives.
Toutefois, les Réunionnaises devaient vite retrouver leurs automatismes pour recoller au score (8-8 ; 20e minute) avant de prendre définitivement l’ascendant. Certes, la sélection mauricienne s’accrochait en seconde période jusqu’à 19-19, mais trop de maladresse dans leurs tentatives devait leur être fatal. Tant et si bien que Saint-Gilles Les Hauts se détachait irrémédiablement au cours des six dernières minutes pour conclure sa tournée en beauté.
Le conseiller technique de la sélection mauricienne, Dominique Filleul, analysait ainsi ce troisième échec : « Nous avons commis trop d’erreurs tactiques et de placement. De plus, les échecs aux tirs ont été flagrants, avec 12 tirs manqués en seconde période. Il reste également une marge de progression au niveau collectif ».
Néanmoins, il évoque des motifs de satisfaction. « Le match a été intensif et les joueuses ont pu tenir le choc. Elles ont réalisé une bonne première mi-temps et se sont montrées appliquées au début de la seconde ».
La dernière étape de la préparation sera donc constituée des deux sorties face à la sélection mahoraise. « Nous ne dévoilerons pas tout le contenu de notre jeu, mais nous pourrons jauger du niveau de ce possible adversaire aux JIOI », indique Dominique Filleul.
Quant à Christian M’Tima, entraîneur de la formation saint-gilloise, il affirme que le collectif de la sélection mauricienne se met en place, mais que la partie s’annonce des plus ardues face à la sélection réunionnaise. Une sélection qui partira à coup sûr avec la faveur des pronostics.