Alors que la préparation suit son cours au sein de la majeure partie des 14 fédérations participantes aux Jeux des Iles de l’océan Indien, prévus du 28 juillet au 7 août prochain, à l’île de La Réunion, l’Association mauricienne de Handball (AMH) se retrouve, elle, avec un problème à gérer. En effet, il y a dix jours, l’un des meilleurs éléments de la sélection nationale, Jessie Thérèse, a fait part de sa décision, à travers un courriel, de ne pas participer à ces Jeux. Le président de l’AMH, Daniel Gérard, dit ne pas comprendre la soudaine prise de position du joueur et n’avoir  pas non plus apprécié les critiques du joueur à l’égard de l’encadrement technique national.
Daniel Gérard a indiqué qu’il ne s’attendait pas à une telle prise de position de la part de Jessie Thérèse. « J’ai été surpris d’apprendre la décision du joueur de se retirer de la présélection. Il a, entre autres, parlé de planification inexistante et qu’il n’y avait aucune préparation physique adéquate et adaptée. Il a aussi indiqué que certaines personnes ne sont pas à leur place », a-t-il expliqué. Ce dernier a ajouté avoir déjà eu, dans un passé pas trop lointain, une discussion verbale avec le principal concerné et que Jessie Thérèse lui avait fait alors part de son intention de donner un coup de main au sein de l’encadrement technique de la présélection masculine. »Jessie Thérèse est un joueur et il ne peut, en même temps, pas faire partie de l’encadrement technique. Ethiquement, ce n’est pas faisable, pas correcte », a précisé Daniel Gérard.
D’autre part, le président de l’AMH a indiqué que Jessie Thérèse avait été convoqué pour les trois matches joués en mai dernier face aux anciens champions croates. Selon Daniel Gérard, le joueur n’était pas venu, alors que la fédération avait pris les dispositions nécessaires pour encourir ses frais de déplacement. Le joueur avait alors indiqué n’avoir pas eu de décharge de son club réunionnais de l’époque, à savoir JS Bénédictine. En revanche, a précisé le président de l’AMH, Pascal Arokeum qui évolue également à La Réunion, avait lui trouvé le moyen pour convaincre ses dirigeants de le libérer. « Nos joueurs ont bien joué face aux Croates. Jessie Thérèse qui n’avait  pas fait le déplacement trouve maintenant à faire des commmentaires sur l’encadrement technique », a-t-il fait ressortir.
Daniel Gérard a ainsi déploré l’attitude négatif dont fait preuve Jessie Thérèse à un moment surtout, a-t-il précisé, où tout le monde doit s’unir autour d’un même objectif, qui est de réaliser une bonne performance aux JIOI. « Je trouve dommage que nous soyons arrivés à une telle situation. Le handball n’est qu’un jeu où tous ceux concernés, à savoir joueurs, entraîneurs et dirigeants, doivent donner le meilleur d’eux-mêmes, afin que nous puissions réussir ensemble. Or là, j’arrive difficilement à comprendre ce genre d’attitude », a-t-il expliqué.
Daniel Gérard se dit encore plus déçu dans le sens où le courriel adressé à la fédération n’est pas clair sur les intentions réelles de Jessie Thérèse. « Il y a trop de sous-entendu. Qu’est-ce que Jessie Thérèse veut au juste ? Veut-il que je le nomme entraîneur national ? Si tel est bien le cas, je dirai tout simplement que ce n’est pas possible. Veut-il être à la fois joueur et entraîneur ? C’est impossible. La fédération a fait confiance à des entraîneurs qui ont pour objectif de préparer les joueurs jusqu’aux Jeux. Ces derniers font leur maximum », a-t-il fait remarquer. A noter que la sélection nationale masculine est entraînée par Burty Caramsing, alors que la sélection féminine est  encadrée par Ivan Herbu et  Sanjay Dabydin. Le Français Dominique Filleul agit  comme conseiller technique auprès de ces deux sélections.