L’ouverture de la première édition des National Handisport Games (NHG) s’est tenue hier au gymnase Pandit Sahadeo à Vacoas, en présence de 175 athlètes dont 16 Rodriguais. Les disciplines qui étaient au programme de la première journée étaient le bocce, la boccia, le football, le basket-ball en fauteuil et la pétanque pour les fédérations handisportives mentale, physique, visuelle et sourde respectivement. L’animation a été assurée par l’Exhibit Dance Group, la Mauritius Mental Health Association et l’Union des Aveugles de l’île Maurice dans une ambiance conviviale.
L’objectif principal de cette rencontre est de valoriser ces athlètes en leurs permettant de mieux s’intégrer et de briller à travers le sport. Lors de son discours, le président du MPC et vice-président de l’organisation, Jean-Marie Malepa, est revenu sur les performances des quatre athlètes qui étaient à Glasgow récemment pour les Jeux du Commonwealth, notamment Cédric Ravet, qui avait atteint la finale du 1500m en fauteuil.
« Je suis très satisfait de la mobilisation en vue de ces Jeux. Cela consolidera le handisport mauricien et permettra à nos athlètes d’exceller comme ils l’ont toujours fait », a-t-il déclaré. Jean-Marie Malepa a également salué les quatre fédérations en précisant que ces jeunes sont les élites de demain et que pour les aider il faut que tous les dirigeants sportif soient sur la même longueur d’onde.
Quant au président des NHG, Reynolds Permal, il n’a pu se rendre à la cérémonie étant toujours souffrant. Il était représenté par son secrétaire, Dominique Pancham, et a fait part de sa gratitude envers tous ceux qui ont répondu à cet appel.
Pour sa part, le secrétaire permanent du ministère de la Sécurité sociale, Swaminathan Ragen, a félicité l’initiative du comité organisateur. « Le sport est l’un des meilleurs moyens d’intégration. Nous vous encourageons tous à donner le meilleur de vous ». Pour terminer, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, a féliciter les 650 athlètes présents lors des préliminaires ainsi que les finalistes. « Je souhaite que cela soit un événement annuel si possible car c’est un privilège pour moi de réaliser ce projet. Nous avons également offert une couverture d’assurance aux athlètes pour ces jeux et je souhaite qu’il y ait un bon esprit d’équipe et de compétition ».