Il y a exactement deux semaines, Week-End faisait état des problèmes rencontrés par le handisportif Cédric Ravet qui avait vu sa bourse de haut niveau auprès du ministère de la Jeunesse et des Sports être suspendue. Cela après que la Physically Handiccaped Persons Sports Federation (PHYSFED) ne l’a pas recommandé au High Level Sport Unit (HLSU). Après enquête, le MJS a décidé de rétablir la bourse de Cédric Ravet qui s’est dit soulagé de cet heureux dénouement. A noter que le handisportif met le cap sur l’Italie cet après-midi, plus précisément à Grosseto, pour participer au Grand Prix d’athlétisme de l’IPC (International Paralympics Committee), une compétition qualificative pour les Jeux Paralympiques de 2016 à Rio au Brésil et également pour les Championnats du monde prévus en octobre prochain, à Doha au Qatar. Il sera engagé au 100m, 400m et 1 500m fauteuil.
C’est un Cédric Ravet libéré qui mettra le cap sur l’Italie cet après-midi et ce, après avoir appris, au courant de la semaine écoulée, que sa bourse mensuelle de Rs 3 500 avait été rétablie. « C’est un gros soulagement et je suis très content que ce problème a été résolu. Je tiens à remercier le ministre de la Jeunesse et des Sports (Yogida Sawmynaden), le directeur des Sports Ram Lollchand et le président du HLSU Pillay Samoo. Merci aussi aux entraîneurs d’athlétisme  Khemraj Naiko et Eric Milazar qui ont confirmé que je m’entraîne régulièrement à Réduit », a-t-il déclaré. Cédric Ravet n’a pas manqué de remercier son entraîneur personnel, Jean-Marie Bhugeerathee, qui l’a toujours soutenu. « Jean-Marie a été toujours à mes côtés. Dans les bons comme dans les mauvais moments, il ne m’a jamais laissé tomber. Il y a un lien très fort qui nous unit et qui m’aide à me surpasser », a-t-il ajouté.  
Cédric Ravet avance que le fait de ne pas recevoir sa bourse de haut niveau l’avait perturbé. « Cette bourse me permet de payer mes frais de déplacement pour aller m’entraîner. Il ne faut  pas oublier  non plus que je suis père de trois enfants et que ce soutien de l’Etat m’est important, même si ce n’est pas une grosse somme. Le rétablissement de ma bourse me permet de m’entraîner dans la sérénité et de me concentrer davantage sur mon objectif qui est de décrocher une qualification pour les Jeux paralympiques de Rio », a-t-il déclaré.
Selon lui, il a la capacité d’aller chercher cette qualification dès cette semaine au Grand Prix d’athlétisme de l’IPC. « Aux Jeux du Commonwealth, je retrouvais la compétition après avoir été malade. Je n’étais pas à 100% et pourtant, j’avais réalisé une bonne performance. Actuellement, je suis en pleine possession de mes moyens. Dans ma tête comme dans mon corps, je sens que je peux viser plus haut, cette année. Je suis convaincu de pouvoir réaliser une bonne performance en Italie et de tenter, dès maintenant, une qualification pour Rio », a-t-il fait ressortir. Son objectif est aussi de décrocher une qualification pour les Mondiaux de Doha au Qatar et de briller aux Jeux des Iles de l’océan Indien (du 1er au 9 août) à La Réunion.
Comme évoqué dans notre livraison de la semaine dernière, Cédric Ravet se dit lui-même surpris par les chronos réalisés au 100m, alors que sa spécialité demeure le 1 500m. Il est d’avis que c’est le programme d’entraînement préparé par Jean-Marie Bhugeerathee qui lui a fait gagner en vitesse. « Il est vrai de dire que ma condition physique s’est beaucoup améliorée. Je dois beaucoup à Jean-Marie. Ensemble, nous avons découvert que je pouvais aussi participer à des sprints. Dans le même temps, cela va me permettre de m’améliorer au 1 500m, puisqu’il y a un moment d’accélération dans les courses de haut niveau « , a-t-il conclu.