Il avait promis un grand spectacle et il a tenu parole. Le chanteur indien Adnan Sami a su créer une grande complicité entre lui et ses fans, hier soir, au J & J Auditorium, à Phoenix, devant une salle comble. Presque deux heures et demi de pure merveille où le chanteur dans une forme phénoménale a tenu le public sous le charme de sa voix de velours.
Le public a été bien servi avec une voix tantôt caressante, tantôt féline de ce crooner indien au sommet de son art qui tout en souhaitant bonne année aux Mauriciens, a déclaré que Maurice est un véritable paradis avant de lancer Let’s Party tonight. Les premières notes de Mehbooba et de Oye Là Oye Là de Ajnabee ont été interprétées en choeur avec le chanteur par le public.
Lorsqu’il se met au piano, le public a pu constaté la virtuosité de cet artiste. Il est  un de ces jeunes artistes qui mélangent naturellement tous les genres musicaux. Les morceaux acoustiques et énervés et les passages mélancoliques de ses chansons ont soulevé l’enthousiasme du public, sans compter qu’il sait
y mettre aussi la petite dose d’humour indispensable lors d’un concert. Il a posé son timbre unique sur les chansons qui ont fait sa réputation dont, Tera chehra, Kabhi To Nazar Milao, Bheegi Bheegi Raton Mein. Il a fait vibrer le public avec Left Karade, Ankhon Ankhon et Mein de Salaam E Ishq.
Adnan Sami a aussi expliqué que c’est grâce à un régime drastique et à l’amour de ses fans qu’il a perdu 145 kg en l’espace de quelques mois. Il pesait auparavant 220 kg. « I was big », dit-il. Les médecins lui donnait seulement six mois pour vivre et à force de volonté, il est devenu à nouveau la superstar du rock.