Comme il fallait s’y attendre, notre article de la semaine dernière sur d’une part la rencontre surprise entre Jean-Michel Giraud et Gilbert Merven à Trianon et d’autre part sur le plan qui se met lentement, mais surement, en place pour se “débarrasser” de Benoit Halbwachs comme General Manager du MTC et de Stéphane de Chalain comme Chief Stipe. Comme il fallait s’y attendre également la réunion du board des commissaires – qui s’est déroulée en présence de Benoit Halbwachs avant son départ en vacances – n’a pas été de tout repos puisque les informations de Week-End ont occupé une bonne partie des discussions. Pour calmer les esprits, il a été décidé d’envoyer à notre rédaction une précision — que nous publions plus loin — qui n’est tombé que hier aux alentours de 11h20.
Une précision en forme de démenti à notre information sur Benoit Halbwachs et Stéphane de Chalain. Si telle est effectivement la volonté du board du MTC de ne pas se débarrasser de son General Manager ni de réduire son rôle et son importance en nommant une personne sur sa tête c’est sans aucun doute une bonne chose. De part ,cette précision, le club s’engage à travailler à nouveau avec celui qui a succédé à son père à ce poste — qui était auparavant sous la forme de secrétaire — et c’est sans doute rassurant à quelques semaines du début de la saison.
Saison ?déterminante
Mais est-ce vraiment les intentions de ce board qui pourrait bien être présidé pour la 9e année par Gilbert Merven? La question demeure, la machine qui a été mise en marche pour «purifier» le MTC, de ceux qui sont considérés par la clique comme des«empêcheurs de tourner en rond» ne va pas s’arrêter en si bon chemin. Surtout que le commissaire Jean-Michel Giraud, selon nos informations, n’a pas manqué de rapporter dans les moindres détails les propos du président sortant, Gilbert Merven, sur le management du MTC, également en présence de Khalid Rawat.
Néanmoins la nouvelle saison qui débute dans peu de temps sera déterminante, mais n’est pas sans obstacle. Les empêcheurs de tourner en rond se trouvent aussi à l’intérieur puisque désormais il est quasi certain qu’au moins trois membres sont désormais contre le renouvellement du contrat de Ian Paterson comme président de la Chambre des Commissaires des courses. Lors d’une réunion qui est qualifiée de secrète entre quatre commissaires, le président a constaté à son grand étonnement que deux autres de ses collègues ont montré leur opposition sur cette question.
Une réalité
Ce qui fait que dans le cas où il devait aller de l’avant avec le renouvellement du contrat de Ian Paterson, Gilbert Merven va devoir faire usage de son «casting vote» pour avoir une majorité. Reste que selon les informations de Week-End, lors de cette réunion secrète, l’option de maintenir Paterson à son poste le temps de «trouver son remplaçant» a été prise en considération. Par contre, la nomination de Jacques de Commarmond comme stipe n’est plus une option, mais une réalité. D’autant plus que Jacques de Commarmond avait été quelque forcé à quitter son fauteuil au sein de ce board l’année dernière avec l’arrivée de Ian Paterson et les contestations qu’il y a eues autour de la composition du panel des commissaires des courses en vertu des Statuts du Club.
Même s’il existe encore  un flou sur cette nomination, il n’empêche que cette décision figure au PV de la réunion des commissaires administratifs.
Avec cette nomination, c’est une place qui se libère dans le management des courses, puisque Jacques de Commarmond était jusqu’ici handicapeur du MTC. Selon les informations, tout laisse croire que ce poste pourrait être occupé par Samraj Mahadia au grand dam de Ian Paterson qui cherche, apprenons-nous, à garder l’ex-jockey dans le Stipe Room.
Petit à petit, les choses commencent à se mettre en place en vue de la nouvelle saison, mais aussi en vue de l’exercice de renouvellement de deux commissaires administratifs qui auront lieu durant l’assemblée générale de février. Chacun est en train de mettre en place leurs différents pions, mais le but reste le contrôle de l’organisation des courses à Maurice.