Les trois patients souffrant de dengue admis à l’hôpital de Flacq se portent mieux et devraient être autorisés à rentrer chez eux à la fin de la semaine, indique le ministère de la Santé. Ces cas de dengue importés avaient été confirmés par le ministère suite à des analyses de sang chez des personnes revenant d’un voyage récemment dans le sud-est asiatique.
Aucun autre cas n’a été testé positif après un suivi par l’inspectorat sanitaire des personnes ayant été en contact avec les malades. Par ailleurs le Centre International de Vaccination est en train de conseiller les futurs voyageurs sur les risques et les précautions à prendre s’ils se rendent dans des pays à risques.
Le ministère de la Santé indique également que toutes les mesures de santé publique ont été prises selon le plan existant. Celles-ci concernent, entre autres, l’isolation des malades, le traitement, l’épandage des insecticides, la surveillance des moustiques dans les quartiers d’où sont originaires les patients, le « contact tracing » (le suivi par l’inspectorat sanitaire des personnes ayant été en contact avec les personnes contaminées) et la « fever survey » (la surveillance des cas de fièvre).
Lors de la dernière flambée épidémique de dengue en mars-avril de cette année, 44 cas avaient été dépistés dans le nord de l’île. Dans un entretien accordé au Mauricien en avril dernier, le Dr Deoraj Caussy, virologue et épidémiologiste, avait déclaré qu’il n’y a aucun cas autochtone de dengue à Maurice. « Le virus vient de l’étranger », affirmait-il. Il a aussi indiqué que la population mauricienne n’est pas immunisée contre la dengue car l’infection se transmet par quatre types de virus. C’est le virus de type 2 qui avait été dépisté dans le nord du pays lors de la dernière flambée épidémique. En 2009, un foyer d’épidémie de dengue originaire des Comores avait été identifié dans la région port-louisienne. Il n’existe à ce jour aucun vaccin contre la dengue, les chercheurs n’ayant découvert à ce jour aucune formule combinant les quatre types de virus. Le virus de la dengue est transmis par le moustique Aedes Albopictus.