Un bébé d’une semaine est mort ce matin à l’hôpital Victoria de Candos. Le ministère de la Santé a fait ouvrir une enquête pour connaître les circonstances de la mort de ce nouveau-né.

Selon la famille de l’enfant, le bébé aurait été victime de l’injection d’antibiotique qu’on lui avait administré un peu plutôt.

Une plainte a été déposée pour négligence médicale alléguée.

Par ailleurs un autre bébé qui aurait eu le même traitement médical serait lui aux soins intensifs. Son état est jugé très sérieux.

Les parents des deux bébés évoquent la nature différente de l’antibiotique utilisée aujourd’hui..