En 2013, le gouvernement a investi environ Rs 1 milliard dans plusieurs projets d’infrastructure à l’hôpital Victoria. Cela, en vue de la construction d’un nouveau bâtiment de cinq étages comprenant des salles et des blocs opératoires, de deux recovery rooms, d’une ICU de 10 lits et de quatre grandes salles de 120 lits, entre autres. Si ce bâtiment qui devrait être inauguré en 2014 est presque prêt, les autorités ont aussi investi dans un autre bâtiment de quatre étages qui abrite à ce jour l’Outpatient Department et comprend notamment, outre la salle d’attente, les salles de consultations, le Records Department, la salle de conférences et plusieurs autres pièces jusqu’ici inutilisées. Rs 25 M ont aussi été injectées dans des travaux de drains, d’asphaltage et de parkings.
Pourtant, si au niveau des infrastructures l’hôpital connaît des améliorations, le service continue à laisser à désirer, quand ce n’est pas les équipements qui font défaut. L’Outpatient Department est une véritable plaie pour les patients. Ce sont ceux qui doivent être vus sur rendez-vous par les spécialistes qui en souffrent le plus.
Longue file d’attente pour les cartes de rendez-vous, longue attente avant d’être ausculté par un médecin (et encore, la plupart du temps, le patient n’est pas vu par son médecin traitant mais par un des étudiants qui effectuent leur spécialisation), nouvelle attente pour récupérer les cartes et les ordonnances, nouvelle attente à la pharmacie … Se rendre à son rendez-vous à l’hôpital Candos (ce qui serait également le cas dans les autres hôpitaux, mais nous y reviendrons), est un véritable calvaire.