Miksolozi. Est-ce un terme qui figurera un jour dans un hypothétique Tipti Diksioner Kreol ilistre ? Car Le Petit Larousse comprend de nouveaux mots, me suis-je laissé entendre dire. Pour ceux que ça pourrait intéresser, “mixologie” n’est pas la science des mixes et remixes sur platines, mais celle d’élaborer des cocktails. Ceci n’a évidemment pas grand-chose à voir avec ce qui suit. Quoi que !

J’écoutais entre deux bulletins d’informations mon animatrice préférée. Et m’amusais à dénombrer les “justement” énoncés à chaque prise de parole. Je ne sais comment elle m’a semblé ne plus savoir parler kreol. Et je ne vous parle pas de l’accent ! Koumadir enn touris ki rod koz kreol ! Serait-ce les conséquences d’une colonisation culturelle continue ?

Avis aux sociolinguistes ! J’ai remarqué, lors de ma radioscopie personnelle, des choses étranges. Rares sont les émissions qui ne font pas dans “le disque à la demande”. Une litanie de noms à citer à l’antenne. On croirait que l’animateur ou l’animatrice n’aurait pas grand-chose à dire, sans les anniversaires du jour. Nos amis humoristes sont là pour meubler entre musique et pub.

Une musique assez rétro années 80. N’oublions que notre populace est vieillissante. Bientôt les vieux envahiront le pays et vivront plus vieux, ne cédant pas tellement la place aux jeunes et autres stagiaires voulant manger à leurs râteliers. Faudrait envisager d’observer le jeune de plus près… car les institutions vont à vau-l’eau. Selon des observateurs, la possibilité d’un loup sous une peau d’agneau est probable…

Avez-vous noté que les pharmacies ressemblent davantage à des supermarchés qu’à des pharmacies ? Et les médocs à des produits de consommations pharmaceutiques. Crèmes rajeunissantes et antirides, masque anti-âge et coloration pour cheveux semblent aujourd’hui des choses normalisées et pas perçues comme contre-nature. Synthétiques !

Zappons. À quand une pub pour pilules “revigorantes” destinées au “jeune” cinquantenaire à la recherche d’une vigueur perdue ? Et je ne vous raconte pas ces autres “pommades” censées donner l’apparence de quelques années de moins. La masse senior semble condamnée à croître, grâce aux progrès médicaux des laboratoires pharmacosmétiques. Parce que vous l’avalez bien !

La pub pousse à boire sursucré et parfumé d’essences chimiques et à se gaver de gras jusqu’à s’en lécher les doigts. Des émissions (sortes de services après-vente) sur la santé du consommateur pullulent et incitent au final à consulter un médecin. Le toubib prescrira des médocs contre diabète et hypertension en conséquence de votre malbouffe ou votre mal-être.

Vous ne baissez pas les bras. Vous décidez de passer au végétarisme pour repousser au plus loin le pontage coronarien ? Excellent ! Sauf que les légumes sont corrompus par des pesticides et autres medsinn. Pendant ce temps, un présumé importateur prenait la poudre d’escampette au doigt et à l’œil des gardiens en poste. Il regagnera sa cellule, après une virée, histoire de respirer un bon bol d’air frais.

Nos petits planteurs s’alarment et vivent mal que d’aucuns veuillent réduire l’usage de medsinn dans la culture vivrière. Je crains de comprendre que manger des fruits et légumes n’est pas si sain que ça. Je saurais gré à un spécialiste de bien vouloir éclairer ma terne lanterne. À défaut, un rezistan alternatif…

À quand un collectif citoyen Aret Pran Nou Pou Kouyon ? Le pays est pollué des eaux et des airs. Nos terres arables sont aspergées de pesticides et la viande que nous bouffons contiendrait des trucs douteux. Beaucoup s’en foutent pour le moment. On préférera regarder la coupe du monde et ergoter sur le Budget du Prince.