Plus d’une cinquantaine de pompiers de différentes casernes de l’île sont mobilisés depuis hier sur le site d’enfouissement de déchets de Mare-Chicose, dans le Sud, à la suite d’un important incendie. À ce stade, environ deux hectares de détritus ont été ravagés par les flammes attisées par le vent. Le travail des soldats du feu sur le terrain s’avère des plus délicats et laborieux, selon des sources, qui indiquent que cette opération devrait s’échelonner sur plusieurs jours compte tenu de l’ampleur du sinistre.
Les informations recueillies auprès des sources engagées dans les opérations à Mare-Chicose indiquent que les éléments de la Government Fire Services multiplient les tentatives en vue de ramener la situation sous contrôle. Depuis l’alerte donnée hier, plus d’une cinquantaine de pompiers se sont relayés pour empêcher le feu de se propager sur ce site de 35 hectares, constitué de six major-cells et deux sub-cells. Les pompiers et les policiers de Cent-Gaulettes, avec le renfort d’autres unités, ont assuré une mobilisation durant toute la nuit d’hier à ce matin en vue de venir à bout de ce sinistre qui s’est déclaré aux alentours de 4 h 30 hier matin.
Alors qu’une enquête a été initiée entre-temps pour déterminer l’origine de ce violent incendie, les indications à ce stade tendent à confirmer que le feu s’est déclaré sur une partie des détritus. Avec des produits hautement inflammables se trouvant sur ce site, dont des pneus, l’incendie devait progressivement se propager sur d’autres Waste Mass Cells. À ce matin, le feu avait ravagé environ deux hectares de détritus tandis que les pompiers se relayaient en vue de prendre le contrôle de la situation. « Nous avons obtenu l’aide des responsables du site. L’un des obstacles rencontrés par les pompiers est qu’ils se retrouvent devant une montagne de détritus en feu d’environ 50 mètres, rendant ainsi l’accès très difficile. » D’autre part, le vent qui souffle dans la région du sud complique davantage leur tâche en attisant les flammes. De plus, les soldats du feu sont confrontés à un épais nuage de fumée. Les sources approchées affirment que dans la conjoncture, cette opération complexe devrait s’étaler sur plusieurs jours. Pendant quelque temps, une escouade de pompiers devra maintenir une surveillance « on a daily basis » sur le site même après que le feu a été complètement circonscrit.
Par ailleurs, l’épais nuage de fumée noire qui a quasiment envahi une partie du ciel dans le Sud, encombre plusieurs familles habitant dans les parages du site d’enfouissement de déchets de Mare-Chicose. La santé des habitants étant menacée, une évacuation était à l’étude dans la matinée par les autorités. Toutefois, aucune confirmation de l’exécution de ce plan d’urgence a été obtenue.