La compagnie Indian Oil réclame la somme de Rs 6 255 750 à l’État pour la fourniture d’essence à divers ministères suite à un accord qu’avait la compagnie depuis 2010. Indian Oil reproche à cinq ministères de lui devoir cette somme pour les produits pétroliers qu’elle a livrés.

Les défendeurs, qui refusent de payer cette somme, évoquent « une fraude » au niveau des documents, principalement le “call-off”, document qui détaille toutes les demandes. Me Vikash Rampoortab, qui représente Indian Oil, avait fait une demande pour que les détails de l’enquête policière sur cette affaire lui soient communiqués.

L’Inquiring Offcer avait alors demandé deux mois additionnels pour une enquête approfondie. Le CI Panchoo a informé la cour que le dossier a été transféré au bureau du DPP le 5 juin. La balle est désormais dans le camp de ce dernier pour donner ses conclusions.