Pendant deux mois, à partir de cette semaine, d’importants travaux seront effectués sur différentes routes de Maurice. Il s’agit d’une initiative du ministère des Infrastructures publiques et de la Road Development Authority (RDA) qui, au coût de Rs 212 M, ont entrepris le réasphaltage du réseau routier, sur une longueur de 50 km à travers l’île, avec parallèlement l’aménagement de drains. Le lancement de ce chantier, qui a démarré à Beau-Bassin, et pour lequel des travaux de nuit seront effectués, a eu lieu, en début de la semaine dernière par le ministre des Infrastructures publiques, à Coromandel. L’occasion pour Nando Bodha d’annoncer la construction de plusieurs Link Road, dans différentes régions de l’île, en vue de décongestionner le trafic.
Vacoas, Beau-Bassin, Port-Louis, Candos, L’Escalier, Mahébourg, La Ferme, Centre-de-Flacq, Côte-d’Or, Bras-d’Eau, Poste-de-Flacq, Bel-Etang, Bramsthan, St-Julien, Grand-Baie, Petite-Julie et Plaine-des-Roches Toutes ces régions font l’objet d’un vaste projet de réasphaltage des routes jusqu’au mois de juillet. Au total 50 km, sur lesquels, les travaux seront effectués de nuit afin d’éviter des embarras aux automobilistes et toute congestion de trafic.
De décembre 2014 à avril 2017, la RDA a en effet, effectué l’asphaltage d’environ 49 km de routes à travers le pays. Cependant, d’autres travaux sont jugés nécessaires, les dernières fortes pluies durant le mois de mai 2017, ayant créées des nids de poules le long du réseau routier, en mauvais état.
Au coût de Rs 212M, ces travaux consisteront, selon les autorités, en une nouveauté en la matière. “Nous avons mis en place un nouveau système qui est le recycling. Nous n’allons plus ajouter de couches d’asphalte sur l’asphalte. Nous allons reprendre l’agrégat pour réasphalter”, a expliqué Nando Bodha. Un appel a été lancé aux compagnies spécialisées dans le domaine. Aux Infrastructures publiques, ce nouveau système est considéré comme bénéfique sur le plan financier, environnemental et pour la surface des routes. “Avec les différentes couches d’asphalte lors des précédents travaux, l’état de nos routes s’est abîmé. Cette fois, les routes devraient être en meilleur état pour une plus longue période. Cette technique de recycling permet une économie financière de 10 à 15 %”, soutient le ministre de tutelle.
Dans le sillage, Nando Bodha dévoile le tracé de cinq nouvelles By Pass, notamment à Goodlands, Triolet, St-Julien, Cap-Malheureux et La Croisette, visant à décongestionner le trafic. Si les travaux sur la route A7 ( Moka-Camp de Masque /Flacq) – visant à relier sur 5 km, la route Higginson à Bel-Étang, au coût de Rs 230 M, ont démarré en avril dernier et doivent être complétés, en septembre 2018 -, le prochain chantier démarrera à Cap-Malheureux, en octobre prochain. Il s’agit de la construction d’une Link Road, reliant Chemin-Vingts-Pieds à la route B13 (Mont-Choisy-Cap Malheureux). Le coût du projet qui devrait être complété en décembre 2018, s’élève à Rs 200 M.
Autre gros chantier prévu, celui de la La Vigie/La-Brasserie/Beaux-Songes Link Road (Phase I). SAu coût de Rs 653 M, ce projet, dont le démarrage est prévu en janvier 2018, touchera l’autoroute M1 au niveau de La Vigie, vers l’Ouest en passant par Curepipe, en parallèle avec la route de La Brasserie, transitera vers Phoenix, pour rejoindre le rond-point de Beaux Songes, en passant par la La Marie/Pétrin Road. La première phase de ce projet démarrera à Beaux Songes, vers La Marie, sur une distance de 9 km et devra être complétée en avril 2019.