La National Development Unit (NDU), en partenariat avec la Commission des Infrastructures publiques, a mis en chantier deux nouveaux projets, soit la construction d’un pont et de drains à Camp-du-Roi et de drains à Rivière-Coco. Un budget de Rs 114,6 millions a été alloué pour la réalisation de ces deux projets. Le Parliamentary Private Secretary Francisco François a déclaré que ces projets devront soulager les villageois victimes d’inondations dans ces deux régions.

La NDU entreprendra également deux autres projets d’ici la fin de l’année, soit la deuxième phase des travaux de drains à Port-Mathurin et la reconversion du radier à Port-Sud-Est. Le plan préliminaire pour ces deux nouveaux projets a été présenté en avril dernier lors de la mission d’une équipe de la NDU à Rodrigues. Pour la période 2017/2018, la NDU, sous l’égide du bureau du Premier ministre, a investi la somme de Rs 59,3 millions dans des projets à Port-Mathurin (Phase 1) et dans d’autres parties de l’île.

« Au sein de la NDU, nous sommes très sensibles aux cris, aux inquiétudes et au calvaire des villageois de Camp-du-Roi à chaque grosse pluie, car ils sont souvent victimes d’inondation. Je suis profondément heureux de lancer les travaux pour le projet de ponts et de drains à Camp-du-Roi. Les travaux, au coût de plus de Rs 62,1 millions, sont entrepris par la compagnie Transinvest », déclare le PPS Francisco François. Selon lui, cela apportera plus de sécurité aux villageois en période pluvieuse et cyclonique. Pour rappel, lors des périodes de catastrophes naturelles, les pompiers et la police ont dû effectuer plusieurs interventions pour venir en aide aux villageois.

À Rivière-Coco, même scénario en pareille situation. « À chaque fois qu’il y a de grosses pluies, j’ai été témoin des difficultés que rencontrent les villageois. La NDU a pris l’engagement auprès des villageois de réaliser la construction de drains ici afin de les soulager face aux dangers liés aux grosses pluies et inondations. Les travaux pour ce projet seront d’une durée de sept mois », soutient le PPS François. La compagnie Transinvest a décroché le contrat pour un montant de Rs 52,5 millions.

Une partie de Port-Mathurin est également souvent affectée par des inondations, ce qui incommode les usagers de la route et les citadins. La NDU prévoit ainsi la réalisation de la deuxième phase du projet, qui consiste à l’aménagement de drains pour faciliter la circulation d’eau en période pluvieuse. Selon le PPS Francisco François, la 2e phase du projet s’avère assez complexe. « Ce projet est, pour nous, une urgence. La NDU fait tout son possible afin de finaliser les documents pour libérer cette partie de Port-Mathurin », explique-t-il.

À Port-Sud-Est, comme dans beaucoup d’autres régions littorales de l’île, les radiers sont souvent inondés par des rivières en crue, coupant ainsi la communication entre les villageois et le reste de l’île. Dans ce contexte, la firme Lux Consult a eu la responsabilité de préparer les plans détaillés du projet à Port-Sud-Est en vue de lancer les appels d’offres pour reconvertir le radier en pont ainsi que pour la construction de drains à Port-Mathurin.

La NDU a réalisé des projets de drains à Port-Mathurin, à Allée Tamarin, à Petit-Gabriel et à Lataniers, et des ponts à Fond-Baie-aux-Huîtres et à Jardin Mamzel pour la période 2017/2018, pour un montant de Rs 59,3 millions. Dans le cadre du Budget 2019/2020, la NDU a formulé une demande auprès du bureau du Premier ministre pour le financement d’une étude géotechnique et la préparation de plans et documents d’appels d’offres pour les radiers à Baie-Diamant, Baie-du-Nord, Baie-Topaze, Mourouk et Baie-Malgache. D’ailleurs, lors de sa récente mission à Rodrigues, le Premier ministre y a effectué une visite pour constater l’urgence du problème qui a été noté suite passage des cyclones Gelena et Joaninha.