Le MMSD organise une foire artisanale, placée sous l’égide de l’aile féminine du parti, ainsi qu’une collecte de sang le 7 octobre à l’Hôtel de Ville de Curepipe. Le stand est ouvert gratuitement à tous les artisans de Maurice, et 150 d’entre eux sont invités à s’inscrire. C’est ce qui ressort d’une conférence de presse tenue hier. Selon le leader du MMSD Eric Guimbeau, la Banque de Maurice s’est engagée à s’assurer que les intérêts des consommateurs soient protégés, de même qu’elle a promis d’initier une enquête sur les termes et conditions des contrats, y compris les frais bancaires et autres commissions.
Une foire commerciale ainsi qu’une « blood donation » sera organisée le 7 octobre prochain. C’est ce qu’a notamment annoncé le Mouvement mauricien social démocrate (MMSD) lors d’une conférence de presse vendredi. L’événement sera ouvert gratuitement aux artisans mauriciens. Pas moins de 150 d’entre eux sont d’ailleurs invités à s’inscrire.
Les intérêts des consommateurs seront protégés, a fait ressortir Eric Guimbeau, le leader du parti, rappelant ainsi l’engagement de la Banque de Maurice. Mais ce n’est pas tout : cette dernière a également proposé d’initier une enquête sur les termes et conditions des contrats, ce qui comprend notamment les conditions et autres frais bancaires. Pour Éric Guimbeau, cette taskforce mise sur pied par la Banque de Maurice s’inscrit en droite ligne avec sa mission de promouvoir un développement économique « ordonné et équilibré », et de veiller à la stabilité du système financier. « Il est clair que la démocratisation de l’économie commence par l’accès aux finances. Ena boucou abus, boucou malheureux signe contrat loan san mem comprend ki pe signe. »
Le leader du parti salue l’initiative de la Banque de Maurice qui, dit-il, invite le public, les organisations non gouvernementales, les associations sociales, les associations des consommateurs ainsi que les opérateurs du secteur bancaire à participer à cet exercice en lui faisant parvenir leurs commentaires. Sur la base de ses conclusions, la Banque de Maurice se propose de venir de l’avant avec un document de consultation publique, qui engloberait les éléments clés identifiés à des fins d’examens.
Les commentaires et propositions peuvent être soumis par courriel sur l’adresse taskforce@bom.mu ou par écrit à la Chairperson, Task Force on Unfair Terms, Banque de Maurice, BP 29, Port-Louis. Un service d’assistance (202-3802 ou 202-3907) a également été mis en place pour aider ceux qui souhaiteraient faire des commentaires en personne. La Banque de Maurice recevra  commentaires et propositions jusqu’au 31 août.
Eric Guimbeau poursuit qu’un exercice parallèle est mené avec la Mauritius Bankers Association, et ce en vue de la simplification des termes utilisés dans les contrats. De plus, dit-il, tous les renseignements recueillis par la Banque de Maurice seront traités de manière confidentielle. Pour le leader du MMSD, il est clair que les banques doivent revoir leur système de prêt et avoir « un peu d’humanisme » envers ceux ayant vu leur maison saisie.
Sur un tout autre volet, Eric Guimbeau s’est dit « satisfait » que le litige opposant la MSPA et les travailleurs a pu aboutir à un accord Win / Win. « Travayer pe revendique so droit. C’est so droit syndiqué. C’est le prix de la democracie. » Commentant le cas du « dérapage » d’un éditorialiste, il a mentionné : « Folle pas bane éditorialistes croire zot au-dessus de tout. Nu, au sein MMSD, nu croire dans la liberté expression. Nu espere pu ena ene television privee et nu encourage journalistes fer bien zot travail. » Évoquant la tenue des élections municipales, Eric Guimbeau rappelle que l’on est « dans un état de droit ». « Deu banane municipale fine renvoyees. Nu pe projette limage d’une republique bananiere. Si bisin amende Constitution, nu d’accord. » Et de saluer aussi la naissance d’un nouveau parti, une « nouvelle équipe de ralliement ki pe met dibut » et qui, espère-il, « ne sera pas un feu de camp ».
« Parti dibut et phase out, mais nu croire dan bane jeunes et nu souhaite ki sa nouvo parti amene so combat. Nu, dans MMSD, nu pe trace nu simin, et nu bisin dire bane le zot, welcome dan la marmite politique. » Selon Eric Guimbeau, toutes les décisions prises avec ses mandants sont collectives. « Nu croire dan la democracie au sein du MMSD. »
Revenant sur la grande foire du 7 octobre, le leader du parti – qui était entouré de  Radhika Jagatsingh et Rajesparee Vencatapillay – estime que : « C’est l’occasion de met dibut ene foire artisanale pour enpower bane ti dimunn. Nu bisin cone motive nu bane artisans montre zot talent et faire zot connaitre. »