JACQUES DINAN

Le graphique plus bas est éloquent. Depuis 2013, le nombre de personnes décédées sur les routes mauriciennes n’a cessé d’augmenter, passant de 136 en 2013 à 157 en 2017. Au 18 août dernier, 110 personnes n’avaient pas survécu à la suite d’accidents de la route.

Il est évident que nos routes sont de plus en plus meurtrières et, si rien n’est fait pour améliorer la sécurité routière et renverser la tendance, il est à prévoir que l’hécatombe continuera et le nombre de décès sur nos routes pourrait atteindre, au 31 décembre prochain, un triste et très regrettable record !

Il suffit d’être sur nos routes, à toute heure de la journée, pour constater l’indiscipline dont font preuve des usagers de la route : automobilistes, chauffeurs d’autobus et de camions, motocyclistes et cyclistes, ainsi que les piétons.

Le constat est alarmant : excès de vitesse, dépassement sur ligne blanche continue, non-respect des feux rouges et des passages pour piétons, stationnement interdit, circulation en sens interdit, virage à 180 degrés, entre autres. Quant aux piétons, nombreux sont ceux qui prennent des risques énormes tant ils semblent totalement ignorer les rudiments du Code de la route.

Il est par conséquent urgent de discipliner les usagers de la route afin d’accroître rapidement la sécurité routière.

Quoi faire ? La formation et la répression semblent nécessaires pour atteindre les objectifs fixés.

La formation doit se faire à tous les niveaux : à l’école primaire, au collège, à l’université, en entreprise. Tous les moyens de communication doivent être mis à contribution : presse écrite, radio, télévision, internet.

Quant à la répression, présence policière accrue dans la mesure du possible afin de discipliner ceux qui feignent d’ignorer le Code de la route, mais aussi installation de caméras de surveillance dans des endroits stratégiques. Ces caméras permettraient de verbaliser les contrevenants au Code de la route, pas seulement les excès de vitesse, mais aussi les nombreuses autres infractions au Code de la route, telles que les dépassements dangereux, les stationnements interdits, les passages au feu rouge, entre autres.

Il est urgent de faire en sorte que tous les usagers de la route comprennent que la sécurité routière est la responsabilité de tous. La moindre indiscipline et le moindre non-respect du Code de la route peuvent avoir des conséquences très graves. Mieux vaut prévenir que guérir !

Agissons maintenant et vite afin qu’il y ait plus de sécurité sur nos routes. Nous serons tous gagnants !