Le président du NRF Equity Investment Raj Dussoye se dit conscient des différentes questions d’ordre socio-économique qui affectent le pays et dans la même foulée, le secteur des Petites et Moyennes Entreprises (PME) qui emploie plus de 250 000 personnes. « Le NRF Equity Investment vient élargir les options financières de ces PME, précisément celles qui ont un bon potentiel de croissance et qui feraient face à des contraintes de capitaux », a-t-il déclaré, lors du lancement de ce fonds d’investissements vendredi à Port-Louis.
Raj Dussoye décrit le NRF Equity Investment comme un nouveau fonds d’investissement issu d’un partenariat privé et public et soutenu par les banques commerciales qui continuent à jouer leur rôle au sein de l’économie nationale. Le président du NRF Equity Investment a rappelé que c’est lors de la présentation du dernier budget que le ministre des Finances avait annoncé la création de ce nouveau fonds d’investissements dans lequel les banques commerciales opérant dans le secteur domestique allaient contribuer. A ce jour, leur contribution s’élève à Rs 75 M. Et, avec une participation équivalente de l’État, le montant d’investissement dont dispose le NRF Equity Fund s’élève à Rs 150 M. L’on s’attend à atteindre les Rs 250 M dans un proche avenir.
Kriti Taukoordass, manager de Mazars Corporate Finance qui gère ce fonds d’investissement, explique pour sa part que son rôle est d’investir dans des entreprises « taking an equity stake in terms of risk capital of the business. » « C’est un modèle de partenariat que nous proposons aux entreprises. Nous allons collaborer avec elles et nous assurer que la valeur des actions augmente pendant une période définie. Nous trouverons ensuite une porte de sortie entre cinq et sept ans plus tard », a-t-il dit, tout en assurant que l’investisseur et l’entrepreneur vont prendre les mêmes risques. M. Taukoordass a indiqué que l’investisseur sera toujours minoritaire, ne détenant qu’entre 25 et 49 % des actions de l’entreprise. « Il sera un partenaire actif mais ne dirigera pas l’entreprise », a-t-il fait ressortir.
Mazars Corporate Finance investira au minimum Rs 10 M en termes de capital, pour un maximum de Rs 50 M, dépendant du type d’activité et des besoins financiers. Tout le secteur industriel sera couvert par ce fonds d’investissement, à savoir le secteur manufacturier, l’agro-business, les technologies de l’information (TIC) et les services, à l’exception de l’immobilier et du jeu de hasard. « L’objectif du fonds est d’aider les entrepreneurs mais aussi de créer des emplois. Nous recherchons des entreprises qui ont un track record en termes de chiffre d’affaires, qui auront démontré un bon potentiel et qui auront besoin d’un certain montant de capital pour s’agrandir. Nous n’allons pas investir dans la technologie mais dans des équipements plus productifs. Nous parlons aussi de working capital et de good fundamentals, ce dernier étant un outil important car nous prenons un risque en investissant dans ces entreprises », a déclaré Kriti Taukoordass.
———————————————————————————————————————————
MCFL, spécialisée dans les services conseils
Les gestionnaires du fonds, Mazars Corporate Finance Limited (MCFL), est spécialisée dans des services conseils pour des projets de restructuration d’entreprise, de participation au capital et de partenariats. La direction indique qu’elle aidera les entreprises ciblées à croître et développer de la valeur.
Contrairement à une banque, le NRF Equity Investment réclame aucune garantie en contrepartie d’une participation au capital d’une entreprise. Le fonds prend les risques qu’il faut en investissant dans le capital d’une société et recherchera un retour appréciable sur ses investissements sous forme de dividende ou d’appréciation des fonds investis. Le NRF Equity Investment conservera les actions de l’entreprise durant une période de cinq à sept ans. Il travaillera de concert avec la direction de l’entreprise en question pour qu’elle puisse progresser selon les plans préalablement établis. Après cette période, le fonds se retirera du capital de l’entreprise.
Pour être admissible à une prise de participation du NRF Equity Investment dans son capital, toute entreprise doit répondre à certains critères : a) son chiffre d’affaires doit se situer entre Rs 10 millions et Rs 50 millions, b) le minimum d’investissement dans le capital est fixé à Rs 10 millions alors que le maximum est de Rs 50 millions, c) l’entreprise bénéficiaire doit opérer dans un secteur offrant des perspectives de croissance, d) elle doit faire la démonstration qu’elle entend vraiment s’épanouir ou grimper la chaîne de valeurs, e) elle doit montrer qu’elle a des « good business fundamentals » et que son équipe de gestionnaires est disposée à écouter des conseils indépendants venant de l’extérieur en vue d’apporter les changements appropriés pour augmenter l’efficience et la productivité.