Le Deputy Prime Minister et ministre de l’Énergie et des Services publics Ivan Collendavelloo, également leader du Muvman Liberater (ML) a estimé hier après-midi que la Private Notice Question (PNQ) posée par le leader de l’opposition, Paul Bérenger, mardi dernier au Parlement, lui a permis d’éclairer la population sur ce sujet. « Elle comprend que j’ai la pleine maîtrise de la situation sur les dossiers dont j’ai la charge », a-t-il dit.
« Nous avons un plan de maintenance des machines du CEB. J’ai mis l’accent, depuis mon arrivée à la tête de ce ministère, sur l’efficience énergétique. Et nous travaillons pour que la CWA puisse économiser environ 15% d’énergie », a-t-il déclaré, avant de revenir sur les incidents de mardi dernier après la PNQ au Parlement. Il a estimé « inacceptable la violence qui a suivi la demande d’une enquête de la part du député Ravi Rutnah sur le document que Paul Bérenger a déposé » au Parlement. « Au ML, nous ne nous laissons pas intimider et nous faisons notre travail dans l’intérêt de la nation », a-t-il souligné. S’agissant de la profitabilité du CEB, Ivan Collendavelloo a indiqué que le PTr « avait voulu faire du “hedging” pour l’achat du pétrole pour le compte de cette organisation » il y a quelques années. « Ce sont trois membres du board, dont un nominé travailliste, qui ont fait capoter ce projet. Azordi, CEB ti pou an fayit », a-t-il affirmé.
Le leader du ML a également évoqué les 46 ans de la création du MMM « pou regret ki MMM pe mor a 46 zan » Il poursuit : « La direction de ce parti ne prend plus compte des intérêts des militants. Il est clair que la fin de règne de Paul Bérenger est arrivée. » Pour sa part, le ministre des Administrations régionales, Anwar Husnoo, a fait son bilan pour dire que la situation « va de mieux en mieux » au sein de ce ministère depuis qu’il a pris ses fonctions, il y a neuf mois. Il a par ailleurs annoncé le lancement de la première phase du projet de rénovation du Forum à Curepipe, au coût de Rs 100 millions, et de la deuxième phase de celle du théâtre du Plaza, promise pour bientôt. Sur le dossier des marchands ambulants, le ministre a affirmé que des badges leur seront remis afin de distinguer les vrais des faux opérateurs à Port-Louis. Les projets de caser ces derniers à la gare du Nord et à celle de Victoria seront relancés.
De son côté, le ministre de la Santé Anil Gayan a parlé « pour la dernière fois », a-t-il précisé, de la distribution de méthadone aux toxicomanes. Selon lui, ce programme devait durer deux ans, soit de 2006 à 2007, mais se poursuit jusqu’à aujourd’hui. « Sur le long terme, la méthadone a des effets néfastes sur la santé de ceux qui en prennent. Nous continuons cependant à en donner aux 4 800 anciens toxicomanes, mais pas aux nouveaux, pour qu’ils ne deviennent pas dépendants toute leur vie », a fait ressortir Anil Gayan.