La compagnie Kross Border et son directeur général, Jaye Jingree contre attaquent et poursuivent Kolanda Reddy, le ressortissant Indien qui avait fait des accusations de faux et utilisation de faux à leur égard. La compagnie et son directeur réclament, en effet, à Reddy un montant de dommages et intérêts de l’ordre de 1 milliard de roupies, dans une plainte rédigée par Maitre André Robert, avoué.
Dans leur plainte contre Kolanda Reddi et aussi contre un hebdomadaire qui avait publié les déclarations qu’ils estiment préjudiciables à leur encontre, Jaye Jingree et Kross Border affirment que les accusations de Kolanda Reddy sont fausses, malveillantes et dénuées de tout fondement.