Elle portera le blanc pendant une année pour honorer la mémoire de son époux, Hans, décédé il y a trois mois. Après ce choc douloureux, Jennifer apprend à se reconstruire, se sentant investie de la mission de continuer l’oeuvre de Hans Offmann. À 37 ans, elle relance la compagnie d’événementiel, Ovae, en prévoyant de l’intégrer dans le social.
“Beaucoup me connaissent comme étant la femme de Hans Offmann. Celle qui le secondait, celle qui l’accompagnait dans chacune de ses aventures. Pourtant, depuis trois mois, tout a changé. J’avance désormais seule. Hans n’est plus de ce monde. Pour rendre hommage à cet homme, j’utilise désormais mon nom en son nom.
Je m’appelle Jennifer Offmann. Je suis une fille de Baie du Cap, une fille de la campagne. Je suis simple, souriante et modeste. Grâce à mon enfance dans ce petit village, j’ai appris les valeurs de la vie.
Pour être franche, il est encore difficile pour moi d’en dire plus sur ma personnalité, car je me redécouvre en ce moment. À toutes les questions sur ce que j’aime ou pas, je réponds toujours : “Comme Hans”.