Les athlètes et dirigeants sportifs se sont réunis samedi dernier au stade Sir Gaëtan Duval pour marquer le début de la première édition des Jeux des Villes qui se tient en collaboration avec l’Association des Autorités Urbaines (AAU). Ils sont quelque 1 500 participants qui défendent les couleurs de Curepipe, Vacoas-Phoenix, Quatre-Bornes, Port-Louis et de la ville hôte, Beau-Bassin Rose-Hill, jusqu’au 5 octobre prochain, dans onze disciplines : athlétisme, basket-ball, badminton, boxe, football, handball, pétanque, tennis de table, volley-ball, relais-pédestre et handisport.
Myrna Lapierre, présidente du comité organisateur, a fait ressortir que malgré le temps limité pour la préparation de ces Jeux, il y a eu une bonne collaboration entre les bénévoles, les mairies ainsi que toutes les fédérations sportives concernées. « La ville de Beau Bassin Rose-Hill offrira aux athlètes la possibilité de donner le meilleur d’eux-mêmes dans la fraternité. Je les remercie d’avoir répondu présent », soutient-elle.
Pour sa part, Philippe Boudou, président de l’AAU et maire de Beau Bassin Rose-Hill, confie que ce projet a été accueilli avec beaucoup d’enthousiasme et a bénéficié du soutien financier nécessaire. « Ces athlètes seront une source de motivation et d’inspiration pour d’autres jeunes. Nous souhaitons faire de ce rassemblement un événement annuel », laisse-t-il entendre.
Quant au ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, il est d’avis que c’est une incitation aux citadins à pratiquer du sport tout en se faisant plaisir. « Nous voulons promouvoir le sport pour tous et ce type de compétition saine, entre les villes, est très important. Cela dynamise l’économie et chacun reçoit un rôle plus actif », fait-il ressortir.
Pour terminer, Monique Ohsan-Bellepeau, vice-présidente de la République, également présente, n’a pu que féliciter les organisateurs ainsi que les jeunes pour leur initiative. « C’est un honneur d’être associée à l’événement. C’est un moyen avant tout pour garder la forme et la santé », conclut-elle. Le volet culturel de la journée ainsi que l’hymne des Jeux chanté par Stéphanie Cerdor ont été très appréciés.