Les trente-et-un artistes mauriciens qui participent aux VIIe Jeux de la francophonie à Nice, en France, ont quitté le pays hier soir avec à la tête de leur délégation le directeur culturel du ministère des Arts et de la Culture, Gowoothum Soobarah. Annabelle Arekion, agent de culture supérieur, et Chentabye Ramah, assistant au chef de cabinet au ministère de tutelle, font tous deux partie de la délégation. Les artistes seront de retour au pays le 17 septembre.
La septième édition des Jeux de la francophonie se déroulera du 7 au 15 septembre à Nice. Au niveau culturel, Maurice sera représentée dans les disciplines suivantes : Arts de la Rue (hip-hop et jonglerie), peinture, sculpture, chanson, conte, danse de création, littérature et photographie.
Stephen Bongarçon de la SR Dance Academy dirige deux groupes : le hip-hop et la danse de création. Font aussi partie du groupe hip-hop : Louis Samuel Lazarre Joseph, Mathieu Bryan Lazarre Joseph, Jean Pierre Wesley Loval, Weissler Jean Curtis Ittoo.
Marie Anne Sophia Théodore, Marie Melissa Jessica Constant et Hedley Christopher Essoo participeront à la jonglerie, Jacques Désiré Wong So, artiste rodriguais, a été sélectionné pour la peinture et Kamini Lenette pour la sculpture. Un groupe de huit personnes représentent Maurice pour la chanson. Elles sont : Toussaint Ninchley Matombé, Fabien Thomas, Henoc Amonzo Fricain, Jean Ashley Spéville, Léonce Jean, Jean Gabriel Adrien Mohabeer, Mitch Ellyson Jonathan Genave et Jean Linley Hudric Charamandy.
Véronique Nankoo-Barnes et Marie Deborah Jubeau seront sur place pour le concours de contes et Lincy Renea Duverger pour la nouvelle et Karen Pang Vong Lun pour la photographie.
Neuf danseurs font partie du groupe dirigé par Stephen Bongarçon pour la danse création. À l’exception de Loval, les trois autres qui seront présents pour le hip-hop se produiront aux côtés de Marie Sophie Sindarayalon, Nicolas Clarice, Nicolas Ling Kaw, Jérôme Emmanuel Mandarine, Samuel Jefferson Dubois et Kurwin Castel pour la danse de création.
C’est le président de la République française, François Hollande, qui donnera le coup d’envoi des jeux ce samedi, à 19 heures (heure française) en présence de plusieurs chefs d’États et de gouvernements des pays francophones et du secrétaire général de la francophonie, Abdou Diouf. La cérémonie d’ouverture est placée sous le signe de la solidarité.
Les Jeux de la francophonie ont lieu tous les quatre ans dans l’année post-olympique. Ils allient le sport à la culture. C’est lors du deuxième sommet de la Francophonie, en 1987, que les chefs d’États et de gouvernements séduits par l’idée de créer un événement où la jeunesse francophone serait mise en valeur, décident de lancer les Jeux de la francophonie. Ils décident aussi qu’ils auront « en alternance dans un pays du Nord et un pays du Sud et qu’aux compétitions sportives seraient associés des concours culturels, comme au temps des Jeux de l’Antiquité ». C’est ainsi que les derniers jeux ont eu lieu à Beyrouth, au Liban, en 2009. Les prochains se tiendront en Côte d’Ivoire, en 2017.
Le groupe mauricien SR Dance Academy de Stephen Bongarçon avait remporté le premier prix pour le concours culturel en 2009.