Il est maintenant l’heure pour Kate Foo Kune (23 ans) d’entrer en jeu dans ces Olympiades 2016. La championne d’Afrique en titre passe à l’action ce matin (2h55, heure de Maurice) au Rio Centro-Pavillon 4. L’occasion pour la badiste de montrer ce qu’elle a dans le ventre pour ses premiers Jeux olympiques.
La porte-drapeau national affrontera la championne de la zone Océanie, l’Australienne Wendy Chen Hsuan-Yu dans une partie qui s’annonce très disputée. D’ailleurs, les deux joueuses sont respectivement classées 66e et 68e mondiales à la Badminton World Federation (BWF). Un choc indécis qui vaudra certainement son pesant d’or pour la prochaine échéance. D’autant que l’Australienne a déjà été classée 55e mondiale en novembre dernier. Kate Foo Kune est elle quintuple championne d’Afrique, dont deux fois en simple dames consécutivement (2014-2015), une fois en double dames avec Yeldy Louison (2014) et deux fois en équipes (2013-2015). Qui plus est, la Mauricienne avait réalisé un triplé en or en simple, double dames et en équipes aux derniers Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI) à La Réunion.
Autant dire que malgré son jeune âge, la cadette des soeurs Foo Kune, a quand même de l’expérience dans les jambes. Une victoire serait une aubaine pour elle qui affrontera lundi (4h du matin, heure de maurice) un gros morceau, en la personne de la Thaïlandaise Porntip Buranaprasertsuk, 16e mondiale et tête de série de ce groupe H. Cette dernière a déjà occupé la 8e place au niveau mondiale en juin 2014. Les épreuves de badminton ont débuté depuis jeudi et les deux adversaires de la Mauricienne avaient déjà croisé le fer dès le premier jour. La Thaïlandaise avait fait respecter la hiérarchie en venant facilement à bout de l’Australienne, 21-14 et 21-15. Porntip Buranaprasertsuk n’a besoin que d’une victoire pour accéder au prochain tour.
Pour rappel, toutes les badistes (au nombre de 41) en simple seront engagées dans 13 groupes. Chaque match se joue au meilleur des trois sets. Depuis son arrivée à Rio, Kate Foo Kune, selon nos informations, s’entraîne deux fois par jour. Elle est aidée dans ses séances par sa soeur aînée, Karen, elle-même ancienne olympienne ayant défendu les couleurs du quadricolore national aux Jeux de Pekin il y a 8 ans. « Je n’ai rien à perdre. Je défendrai crânement mes chances en donnant le meilleur de moi-même. Je suis une compétitrice et je me suis bien préparée. Il faut maintenant que je donne la pleine mesure de mes capacités. La concentration sera un facteur déterminant », avait indiqué Kate Foo Kune à Week-End. En 2012 à Londres, ce sont les Chinoises qui avaient raflé la mise, l’or revenant à Xuerui Li et l’argent à Yihan Wang. L’Indienne Saina Newhal était montée sur la troisième marche du podium. Mais les badistes asiatiques ont du souci à se faire cette année puisque la favorite n’est autre que l’Espagnole Carolina Marin, N°1 mondiale depuis 2014 et tête de série de la compétition. Elle a notamment été sacrée lors des derniers Championnats du monde à Jakarta dans la grande péninsule l’année dernière.