Le rôle du TFES (Trust Fund for Excellence in Sports) ne se résume pas uniquement à s’occuper de la formation académique et sportive de ses stagiaires. Sa vision, avec le ministère de la Jeunesse et des Sports, est de travailler sur le long terme en donnant une assistance académique, sportive et professionnelle à ses jeunes stagiaires. L’idée est même de penser au delà des 9èmes Jeux des Îles de l’océan Indien de 2015, à l’île de La Réunion.
Cet objectif repose beaucoup sur l’organisation des stages locaux et la participation de ses athlètes à des stages et compétitions à l’étranger, en accord avec les fédérations. Dans cette optique, le TFES a initié une série de projets visant à accompagner les athlètes dans le cadre de leurs préparation menant aux JIOI de 2015 et au delà et ce, en passant par les Jeux de la Francophonie et du Commonwealth. A commencer par la tenue d’un stage de perfectionnement prévue à la fin du mois pour les sauteurs en athlétisme.
En effet, le TFES financera la venue d’un entraîneur français, nommément Thierry Lecerf, pour encadrer ce stage à l’intention des sauteurs. Selon le Chief Executive du TFES, Michael Glover, ce stage est organisé en accord avec l’Association mauricienne d’Athlétisme et se déroulera du 25 courant au 8 décembre, au stade Germain Commarmond, à Bambous. Une étape importante dans la préparation, a estimé Michael Glover, surtout pour des jeunes à l’image de Brice Pierre Louis, double médaillé d’or aux Jeux de la CJSOI (Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien) de juillet dernier aux Comores.
Le Rodriguais avait réalisé une performance de 6m67 au saut en longueur et 13m79 au triple saut. Michael Glover a ajouté qu’il est très important de faire sortir les Rodriguais de leur cocon, afin de les permettre de progresser davantage. Il en sera de même pour le sauteur en hauteur, à savoir Perry Prosper dont la meilleure marque est situé à 2m05. Il convient de souligner que ce dernier fait partie du Pole Espoir, à Rodrigues. Du reste, Michael Glover n’a pas manqué de faire remarquer qu’il faut investir gros sur les Rodriguais, lesquels possèdent un énorme potentiel.
En parlant de Rodrigues justement, le Chief Executive du TFES se rendra dans l’île du 20 au 22 novembrepour la mise en place d’un Pole Espoir et d’une structure sports-étude au collège Le Chou. Selon lui, la section sportive du Rodrigues College fonctionne très bien et c’est maintenant au tour de Le Chou de faire partie de ce projet qui accueillera le judo et l’athlétisme. Il est aussi possible que des handballeurs et des boxeurs fassent  partie du projet à Le Chou.
Michael Glover a indiqué qu’une rencontre est prévue dans ce sens avec les parents des athlètes. « Mais avant, je compte rencontrer le Chef Commissaire Serge Clair, qui est aussi le Commissaire de l’Éducation », a-t-il fait remarquer.  Ce dernier aura également une rencontre avec le Commissaire des Sports, Ismaël Valimamode, pour parler des différents projets sportifs impliquant les sportifs de l’île. D’ailleurs, le TFES financera la venue prochaine de quatre boxeurs du Pole Jeunes aux Championnats nationaux de l’Association mauricienne de Boxe, prévus au centre national de boxe, à Vacoas.
D’autre part, Michael Glover a expliqué qu’il veut voir les athlètes mauriciens se déplacer et participer à des stages et compétitions de haut niveau à l’étranger. Ce n’est que de cette façon que le sport mauricien progressera. Dans ce même ordre d’idée, le TFES a eu des discussions avec la FMJDA (Fédération mauricienne de Judo et des Disciplines Assimilées) dans le but de faire déplacer trois judokates pour un stage d’un mois, au CFA Omnisport de Paris, en France. Ces athlètes qui sont Sarah Sylva, Jessica Samoissy et très probablement Kimberley Jean-Pierre, devraient quitter le pays cette semaine pour rallier Paris. Il convient de souligner que la Rodriguaise Christiane Legentil se trouve également au CFA Omnisport de Paris pour une année. Elle s’entraîne avec Patrice Camozzo et sera à Maurice, à la mi-décembre, pour des vacances.
Des discussions ont aussi été entamées avec l’Association mauricienne d’Athlétisme, plus particulièrement avec l’entraîneur Joël Sévère, pour le déplacement d’un groupe d’athlètes du Pole Maurice, en Afrique du Sud. Si tout se passe bien, ce stage de formation réservé aux lanceurs se tiendra en janvier prochain.