Agaléga pourrait également vivre la fièvre des Jeux des îles

À un peu plus de treize mois de la cérémonie d’ouverture de la 10e édition des Jeux des îles prévue à Maurice du 19 au 28 juillet 2019, la situation s’accélère au niveau organisationnel. Si la présentation de la mascotte est confirmée pour le 29 courant et qu’un rassemblement devrait se tenir le 19 juillet, des innovations seront à prévoir et sont actuellement à l’étude. L’itinéraire de la flamme des Jeux a été soumis au Comité d’organisation des Jeux des îles (Coji).

Si Maurice et Rodrigues étaient concernées par le passage de la flamme des Jeux lors de l’édition 2003 tenue sur nos terres, Agaléga pourrait également être concernée cette fois. « L’itinéraire de la flamme est en passe d’être approuvé et la possibilité d’y inclure Agaléga se trouve actuellement à l’étude. Toutefois, si cela ne peut se matérialiser, nous solliciterons les Agaléens se trouvant à Maurice lors du passage de la flamme », fait ressortir Jean-Pierre Sauzier, Chief Executive Officer du Coji. Pour ce qui est du dévoilement de la mascotte, il sera effectué dans les jardins du Château Labourdonnais à Mapou. « Ce dévoilement permettra par la suite une meilleure visibilité sur le marché », insiste Jean-Pierre Sauzier. D’autant qu’une campagne de communication et un magazine seront lancés à partir du 19 juillet.

Une date qui constituera un one year countdown et qui sera marquée par un rassemblement dans un lieu qui n’a pas encore été désigné. Du côté des commanditaires, il y a une certaine confiance, du fait que plusieurs propositions ont été émises et que les premières signatures de contrat pourraient être effectuées d’ici quelques jours. « Ce mois de juin sera crucial pour l’approche des commanditaires », affirme d’ailleurs le CEO. Au niveau des infrastructures, une visite des lieux a été effectuée lundi dernier au Centre Swami Vivekananda à Pailles, soit le lieu qui abritera la compétition de judo individuel. Sous la conduite de Sada Vuddamalay, commissaire général des Jeux, les membres des différentes commissions, de même que les responsables techniques de la fédération ont ainsi pu constater où se situeront les tatamis, l’aire d’échauffement, les vestiaires, et où seront placés le public et les membres de la presse, entre autres.

Pour rappel, dans un premier temps, le dojo de Grande Rivière Nord Ouest était pressenti pour abriter cette compétition. Toutefois, vu l’exiguïté du dojo et le manque d’espace pour le parking, cette éventualité a été abandonnée.

D’autres visites de sites ont également été effectuées, notamment au gymnase James Burty David à Trou-aux-Cerfs et à Mon Choisy où se dérouleront respectivement l’haltérophilie et le beach-volley. Pour ce qui est des lieux d’hébergement, les sept hôtels de la région nord retenus sont InterContinental, Méridien, Ravenala, Le Victoria, Trou-aux-Biches, Westin et Maritim.

Si l’hôtel InterContinental pourra être qualifié de Village des Jeux, ayant été désigné comme le lieu de convergence des différentes délégations, le Westin accueillera de son côté les personnalités étrangères. Par ailleurs, les membres du Coji devraient bientôt effectuer une nouvelle visite à Rodrigues. Cette île, pour rappel, accueillera le semi-marathon et la compétition de judo par équipes.