Dans le cadre de la Journée mondiale de la santé mentale, le ministère de la Santé et de la Qualité de la vie indiquent que, en 2017, 88 106 personnes ont reçu des soins au Brown Sequard Mental Health Care Centre (BSMHCC) et aux départements de psychiatrie dans les hôpitaux régionaux.
Durant la même année, sur les 4 661 admissions enregistrées au BSMHCC, 31% concernaient des patients présentant des troubles liés à l’alcoolisme, 24% à la schizophrénie, et 12% à l’utilisation de substances psychoactives.
Selon l’étude sur les maladies non-transmissibles menée en 2015, la prévalence des symptômes de dépression chez les adultes est estimée à 17%, dont 13% chez les hommes et 20% chez les femmes.
Photo illustration
Plusieurs activités sont organisées ce mercredi 10 octobre afin de sensibiliser la population aux problèmes de santé mentale et mettre en lumière les différents soins de santé primaires prodigués aux personnes atteintes de troubles mentaux, et aussi sur le travail des professionnels de la santé. 
Une exposition des travaux créatifs réalisés par des patients de l’Occupational Therapy Unit et du Welfare Department est prévue. Un programme culturel sera exécuté par le personnel et des patients du Brown Sequard Mental Health Care Centre (BSMHCC).
Par ailleurs, des programmes de sensibilisation sur le thème de la journée et les problèmes psychologiques connexes seront également organisés.
La campagne de sensibilisation relative à la Journée mondiale de la santé mentale 2018 a pour thème : « Les jeunes et la santé mentale dans un monde en évolution ».
L’objectif est d’attirer l’attention sur le fait que la moitié de tous les troubles mentaux commencent avant l’âge de 14 ans. Dans la plupart des cas, ils passent inaperçus et ne sont pas traités.
Pour ce qui est de la charge de morbidité chez les adolescents, la dépression occupe la troisième place. Le suicide est la deuxième cause de décès chez les 15-29 ans. L’usage nocif de l’alcool et de substances illicites chez les adolescents est un grave problème dans de nombreux pays et peut conduire à des comportements à risque tels que les rapports sexuels non protégés ou la conduite dangereuse. Les troubles de l’alimentation sont aussi un sujet de préoccupation.
La campagne mettra aussi l’emphase sur le fait que la prévention commence par la prise de conscience et la compréhension des premiers signes d’alerte et symptômes des troubles mentaux. Les parents et les enseignants peuvent contribuer au développement d’aptitudes chez les enfants et les adolescents qui leur permettront de faire face aux difficultés quotidiennes à la maison et à l’école.
A noter que le nouveau centre de Brown Séquard est opérationnel depuis 2005. L’ancien hôpital fut ouvert en 1879.​ Environ 625 infirmiers, médecins, psychiatres, psychologues, travailleurs sociaux et personnel paramédical sont affectés au BSMHCC pour encadrer ceux souffrant de troubles mentaux, neurologiques et comportementaux.  Ce centre hospitalier est doté de 651 lits, 237 dans le nouvel hôpital et 414 dans l’ancien bâtiment.