La Journée mondiale sans tabac, célébrée le 31 mai, sera marquée cette année par une série d’activités, dont une exposition sur des thèmes liés à la santé, des dépistages de maladies non transmissibles et des séances de “counselling”. Le coup d’envoi de ces activités sera donné le lundi 1er juin au collège Dr Maurice Curé à Vacoas.
« Éliminer le commerce illicite des produits du tabac », tel est le thème de la Journée mondiale sans tabac 2015 qui vise à sensibiliser la population aux méfaits sur la santé causés par le commerce illicite des produits du tabac — en particulier chez les jeunes et les groupes à faibles revenus —, ces produits coûtant moins cher, et étant donc plus accessibles et abordables. Les mises en garde sanitaires ne sont pas affichées sur ces produits et des enfants participent parfois aux activités de vente illégale. Ce commerce illicite représente un manque à gagner pour les gouvernements sous forme de recettes fiscales alors que ces fonds pourraient être consacrés à la prestation de services publics.
La Non-Communicable Diseases Survey 2009 démontre qu’à Maurice, la prévalence de fumeurs âgés de 25 à 74 ans se situe à 21,7 %, parmi lesquelles 3,7 % sont des femmes et 40,3 % des hommes. Quant aux jeunes âgés de 19 à 24 ans, ils représentent 28,5 % des fumeurs, soutenant ainsi que le pourcentage le plus élevé de fumeurs à Maurice est concentré chez les jeunes. Maurice a ratifié la Convention cadre de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en mai 2004 et a, dans cette perspective, initié nombre de mesures.
Depuis le 1er juin 2009, les Public Health (Restrictions on Tobacco Products) Regulations 2008 interdisent aux personnes de fumer dans les endroits fermés et les lieux publics, dans les institutions éducatives et sportives, les discothèques, hôtels et restaurants, et les espaces récréatifs. Cette loi vise à protéger la population contre la fumée du tabac et lutter contre l’épidémie de tabagisme. Suite aux efforts déployés (mises en garde sanitaire, messages explicatifs et avertissements sur les emballages des paquets de cigarettes, entre autres), la consommation annuelle de cigarettes par personne a connu une baisse, passant de 1 046 bâtonnets en 2009 à 776 bâtonnets en 2013, soit une réduction de 30 %.