On n’attendait certainement pas le judo mauricien à pareille fête lors des derniers Jeux de la Francophonie. À Abidjan en Côte d’Ivoire, cette discipline, malgré les conflits internes, a remarquablement tiré son épingle du jeu avec les podiums acquis par ses deux représentantes, à savoir Christianne Legentil qui a décroché la médaille d’argent dans la catégorie -56 kg et Sarah Sylva qui a obtenu le bronze chez les -52 kg.
Anom Petrapermal, qui a pris les rênes de la sélection en compagnie de Priscilla Chery, avait des difficultés à contenir son immense bonheur. « Le judo mauricien retrouve sa fierté. Ces deux médailles constituent les fruits d’un travail de longue haleine. » Selon lui, Sarah Sylva, bien que menée lors du combat comptant pour la troisième place par la Canadienne Alicia Briggs, a cru dans ses chances jusqu’au bout. Il souligne également que Christianne Legentil a évolué avec une certaine confiance. Preuve qu’elle a retrouvé son meilleur niveau.
Reste qu’Anom Petrapermal affirme qu’il ne faudra pas s’arrêter en si bon chemin, malgré les embûches. « Le potentiel existe à coup sûr. Le travail doit continuer avec une certaine sérénité en vue des prochaines échéances, d’autant qu’il faut faire confiance à ce groupe. » Dans cette optique, Christianne Legentil, actuellement en France, peaufine sa préparation en vue des championnats du monde qui se dérouleront en Hongrie du 28 courant au 3 septembre. Elle sera accompagnée de Priscilla Chery.
Certes, les prochains Jeux des îles demeurent l’objectif primordial. C’est ainsi que les Jeux du Commonwealth, les championnats d’Afrique et une tournée en Afrique du Sud constitueront autant d’étapes de préparation.