Joseph Mounawah, directeur technique de la Fédération mauricienne de judo et disciplines associées (FMJDA), participera au séminaire de la Fédération internationale de judo (FIJ) sur le «Coaching & Referee» qui aura lieu les 28 et 29 janvier à Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis). Ce dernier organisme débute à partir de ce week-end trois séries de séminaire accentué sur les nouveaux règlements introduits dès le 1 janvier dernier.
 Ce sera Malaga (Espagne) qui accueillera le premier séminaire, ensuite ce sera au tour de Miami (Etats-Unis) d’organiser le deuxième le week-end prochain alors que le troisième et dernier se tiendra les 28 et 29 janvier à Abu Dhabi. Selon le directeur technique de la FMJDA, ce séminaire visera à conscientiser quant aux nouveaux règlements qui seront appliqués progressivement dans les grandes compétitions. «Il faut que les dirigeants soient familiarisés avec ces changements. Au cas contraire, cela risque de provoquer des confusions, voire des incompréhensions lors des compétitions», a-t-il souligné.
Ces amendements seront appliqués à l’occasion des tournois qualificatifs pour les Jeux Olympiques de 2016 à Rio. «C’est la raison pour laquelle la FIJ veut que les principaux concernés soient informés et aussi à maîtriser ces changements qui concernent l’ensemble du judo pas nécessairement l’arbitrage, mais aussi le coaching. L’entraîneur doit absolument mettre  ses judokas  au courant des nouveaux principes. Il doit également les préparer en fonction de ces règlements. Ce qui veut dire que ces changements auront de toute évidence un impact sur les combats», a ajouté le technicien.
Une fois de retour d’Abu Dhabi, Joseph Mounawah aura la responsabilité de réunir les principaux concernés pour travailler sur ces changements. Déjà, la FMJDA organise ce week-end un séminaire, sous la direction du directeur technique, afin de passer en revue les nouveaux règlements. Une douzaine d’arbitres y participeront.
Pour rappel, en novembre dernier dans le cadre de l’Africa Judo Open Mauritius (AJOM) une dizaine d’arbtires locaux avaient participé à un séminaire animé par le Marocain Boubkeur Benbada, responsable des arbitres au sein de l’Union africaine de judo (UAJ) et membre de la FIJ. Selon Joseph Mounawah ce séminaire a grandement aidé les arbitres à effectuer un bond en avant. Lors de cette formation, avance-t-il, certains ont accédé aux niveaux A, B et C tandis que d’autres ont validé leur niveau actuel.
Pour le directeur technique de la FMJDA, après la formation de novembre dernier, les arbitres seront plus aptes à accueillir les nouveaux changements de la FIJ. Même si les règlements seront appliqués dans les grands événements, la FMJDA envisage de son côté de mettre au diapason lors de certaines compétitions.
«On veut que nos judokas commencent à s’habituer à ces règlements afin de prendre conscience au changment qui est lié durant les combats et aussi éviter de faire certains gestes. De tels changements prennent du temps. Plus tôt on les appliquer mieux c’est»,  soutient le directeur technique de la FMJDA.
En ce qui concerne les judokas de l’élite, ces derniers ont repris le chemin de l’entraînement depuis lundi dernier au dojo national à Grande Rivière Nord-Ouest. C’est Joseph Mounawah qui assure les séances en attendant la venue du nouvel entraîneur national Florian Vilici d’origine roumaine et naturalisé allemand.