Le député MMM de Belle-Rose/Quatre-Bornes dit sa « déception » par rapport à ce qu’il note comme un « manque d’audace » dans le Budget pour résoudre le  problème de l’épargne. Selon lui, il y a eu « beaucoup d’attentes dans la population » par rapport à cette question « compte tenu du passé du ministre des Finances avec les mesures qu’il avait prises dans les années 80-90’ pour “booster” l’épargne et qui avaient été bien appréciées ».
« The problem of savings and investment is not being adressed  with not sufficient ambitious zeal. Les Mauriciens s’attendaient à des mesures incitatives sous forme d’exemptions ou de revenus plus élevés mais le Budget ne contient presque rien. Avec un taux très bas à l’épargne et à l’investissement, venir parler aujourd’hui d’un deuxième miracle économique ressemble plus à une illusion », croit Kavi Ramano. De l’avis du député mauve, pratiquement tous les partis politiques épousent aujourd’hui « la même politique économique » car, dit-il, « il y a peu de choix par rapport à la globalisation, au peu de ressources disponibles, au “welfare state”. » Mais là où les partis diffèrent, selon lui, « c’est en fonction des priorités de chacun ». Il estime ainsi que la création d’emplois devrait être « la priorité » du gouvernement. Mais il dit constater « peu de signes que le gouvernement puisse alléger d’une manière drastique dans l’immédiat la souffrance » des chômeurs.
Le discours de Kavi Ramano était très attendu par des députés des deux côtés de la Chambre en raison des rumeurs persistantes de son éventuelle démission de son parti. Le député mauve a utilisé un ton modéré dans ses critiques et a fait part aussi de son appréciation de certaines mesures.