Brian Jameer voudra bien suivre les traces de Fabrice Bauluck, détenteur depuis le mois dernier de la ceinture mondiale pro en kick-boxing. Ce soir au gymnase Prytanée à Libreville au Gabon, le tireur de la catégorie -71 kg défiera le Gabonais Ibinga Dropsy pour l’obtention de la ceinture intercontinentale africaine. Ce duel se déroulera lors d’une soirée consacrée aux combats dans le cadre de la première édition des championnats d’Afrique pros.
Il est à noter que cette compétition a été reportée à deux reprises pour des raisons financières. Cette fois, la fédération gabonaise va tenter de réussir son pari avec la présence de tireurs venant de onze pays. Brian Jameer sera donc à l’épreuve de Dropsy, qui n’est pas un inconnu du camp mauricien. Il avait en effet disposé à la majorité des juges de Boris Brissonnette lors des quarts de finale des championnats d’Afrique tenus en 2014 dans des circonstances contestables. Qui plus est, le Gabonais s’était incliné face au Turc Adern Bozhurt il y a trois ans lors d’une soirée au cours de laquelle Facson Perrine avait décroché la ceinture intercontinentale.
Si Brian Jameer a pu prendre ses marques au cours du récent gala Afrique du Sud/Maurice, il n’en demeure pas moins qu’il devra s’attendre à forte partie, surtout face à un tireur qui évoluera devant un public acquis à sa cause. « Brian, bien que battu lors de ce gala, a livré une belle prestation et aurait pu prétendre à la victoire. J’apprécie ses qualités de cogneur qui compensent un certain manque de technique et d’intelligence sur le ring. Toutefois, je suis conscient que ce sera difficile pour lui », analyse l’entraîneur national, Judex Jeannot.
Brian Jameer a effectué le déplacement en compagnie de l’entraîneur Patrick Mignonne et de l’arbitre-juge Steeves Isbester. Du côté gabonais, on garde espoir d’être à la hauteur de la situation. « Nous sommes très sereins. Nous avons travaillé pendant deux mois sur la condition physique et deux autres mois sur la phase technique », souligne l’entraîneur Roland Mayombo.
Par ailleurs, la préparation s’accélère en vue des championnats du monde juniors prévus au City West Hotel & Convention Centre de Dublin en Irlande du 27 août au 3 septembre, et de la Coupe du Monde seniors en Russie en septembre. Valeur actuelle, Annaëlle Coret, médaillée de bronze à la dernière Coupe du Monde juniors en Hongrie, demeure la seule tireuse susceptible d’effectuer le déplacement. Elle sera accompagnée de son entraîneur régional, Clifford Hosany. Du côté du staff technique, on souhaite voir un autre jeune émerger à l’issue de la compétition interrégions prévue samedi prochain à Beau-Bassin.
Pour ce qui est de la Coupe du Monde seniors, Fabrice Bauluck et James Agathe demeurent en première ligne, mais les Cedrick Dinally, Brian Jameer et autre Kenny Sifflet possèdent des chances d’être retenus au sein de la sélection. Il est à noter finalement qu’un gala régional, organisé par la fédération et le comité régional de Quatre Bornes, se déroulera au gymnase Navin-Soonarane à Ebène cet après-midi.