Kolos Cement Ltd (Kolos), filiale du groupe Gamma-Civic Ltd, sera introduite sur le second marché de la Bourse de Maurice, le Development and Enterprise Market (DEM), le lundi 19 février 2018. Le Listing Executive Committee de la Stock Exchange of Mauritius Ltd.( SEM) a donné lundi dernier son feu vert à l’admission des 27 millions actions de Kolos, compagnie dont les principales activités consistent en le débarquement, le stockage, l’ensachage et la distribution du ciment et des produits dérivés à des compagnies de construction. Lors de son introduction, Kolos mettra en vente 270 000 actions au prix de Rs 80 l’unité.

Dans le “Prospectus” émis à l’occasion de l’introduction boursière de Kolos, le conseil d’administration explique que cette démarche est la voie naturelle pour accentuer la croissance de la compagnie et qu’elle est en ligne avec la vision des actionnaires existants de poursuivre l’expansion stratégique de la société dans la région et de se démarquer comme un « cement market leader » pour ce qui est de l’innovation et du savoir-faire technique. Les directeurs pensent qu’une cotation boursière va non seulement permettre à l’entreprise d’avoir accès à des ressources financières à l’avenir mais ouvrira également l’actionnariat à des investisseurs qui souhaitent participer aux opérations de Kolos que ce soit sur les marchés existants ou nouveaux. « By listing the Company, the Board of the Company hopes to optimise prospective capital raising, allowing greater flexibility for value creation, and in the future allow the general public and other investors to participate in the future growth and success of the Company », ajoutent les directeurs dans le document officiel portant sur l’introduction boursière.

Kolos a été incorporée en octobre 1996 en tant que compagnie privée sous l’appellation Gamma Mehta Cement Ltd. Elle changea de nom en janvier 2000 pour prendre celui de Ciments de l’Océan Indien Limitée. Gamma Civic Ltd détenait alors 49% de l’actionnariat, le reste étant contrôlé par Holcim Océan Indien. En janvier 2004, nouvelle appelation: Holcim (Mauritius) Ltd. Après la fusion globale de Holcim Ltd et de Lafarge S.A. en avril 2014, la nouvelle entité émergente, Lafarge-Holcim, décida de désinvestir de Kolos en décembre 2015, donnant ainsi l’opportunité à Gamma Civic Ltd d’acquérir la part restante de 51%. La Competition Commission of Mauritius approuva ce rachat en décembre 2015 conformément à des engagements pris par Gamma Civic Ltd. La société fut alors rebaptisée Kolos Cement Ltd.
Kolos a une capacité de production estimée à 600 000 tonnes de ciment par an. Le ciment est importé en vrac et stocké dans des silos avant l’empaquetage. La capacité journalière d’ensachage de l’entreprise est estimée à 1 200 tonnes de sacs de 25 kilos. Après une stagnation en 2015 en raison d’un manque de gros projets d’infrastructures, le marché du ciment a connu une amélioration en 2016 et 2017 et, selon les anticipations de la direction de Kolos, les ventes devraient s’accroître au cours des prochaines années avec la mise à exécution de divers projets publics. « The favourable upside in the construction sector, cement industry and national demand provides a robust foundation for Kolos Cement Ltd to build upon », souligne le conseil d’administration. Pour ce qui est du prix du ciment, le cours moyen a augmenté d’environ 2-3% chaque année, une hausse en ligne avec l’inflation et la montée des prix sur le marché global.

Se basant sur les prévisions économiques pour 2017/2018 avec pour principal indicateur la mise en route de projets d’infrastructures, le conseil d’administration de Kolos a élaboré un plan stratégique de cinq ans « to position the Company as a recognised cement provider in the region ». De nouveaux produits seront lancés à partir de cette année en vue de satisfaire une demande croissante, et des investissements dans l’équipement sont annoncés. Ces initiatives, estime-t-on, devraient contribuer à rehausser la rentabilité de l’entreprise.

Kolos a affiché un chiffre d’affaires de Rs 760 millions pour les neuf mois se terminant en septembre 2017 contre Rs 692 millions pour la même période de l’année précédente. Les profits après-taxe se sont élevés à Rs 141 millions pour les trois premiers trimestres de 2017 par rapport à Rs 116 millions pour la période correspondante de 2016