O’bryan Brasse (6 pts) de Grand Bay Regatta Sporting Club (GBRSC) n’a même pas dû employer les grands moyens pour s’adjuger le titre de champion de Maurice en laser radial le samedi 24 octobre dernier. À son aise sur le plan d’eau de Grand-Baie, le barreur a contrôlé la compétition du début jusqu’à la fin sans que ses seuls adversaires dans la catégorie,  Michel Hosseny (10 pts) et Tatiana Mathieu (12 pts) tous deux du GBRSC, ne viennent vraiment le mettre en danger. À noter que Nehaaz Rughony (GBRSC) a dû déclarer forfait à cause d’un matériel endommagé sur son bateau.
Sur six régates au total, Brasse en a gagné quatre et s’est placé une fois second et une fois troisième respectivement. Selon le champion 2015, c’est grâce à son expérience acquise depuis les 9es Jeux des Îles de l’océan Indien à La Réunion qu’il a pu se démarquer des deux autres concurrents. « Depuis les jeux indianocéaniques en août dernier, je me suis aguerris. Lors du début de la première manche de ces championnats nationaux de radial, je suis resté concentré sur mon objectif qui était de terminer mes courses en première position. Ainsi, en remportant la première des trois régates qui étaient au programme de la dernière journée de la compétition le samedi d’avant, j’avais fait le plus dur. Le titre m’était quasiment assuré », fait-il ressortir.
« Puis pour le fair-play, je me suis ménagé sur les deux courses restantes laissant mes amis (Hosseny et Mathieu) batailler pour les premières places », conclut en toute humilité O’bryan Brasse. Son coach, Mike Lafleur, ne tarit pas d’éloges sur l’adolescent de 18 ans qui remporte pour la première fois de sa jeune carrière, son premier trophée majeur en laser radial.  « C’est un jeune très prometteur qu’il nous faut suivre à l’avenir. C’est également un bon élément de la sélection mauricienne de la voile », admet l’entraîneur.
En ce qui concerne l’optimist, le titre tend les bras à Hemsley Lim Sik Fan (12 pts). Après dix courses courues, le pensionnaire du GBRSC est confortablement en tête du classement général, soit avec 16 points d’avance sur son dauphin Emrit Jordan (28 pts) du GBRSC également, et 27 sur le troisième, Artemy Vurdapanicken (39 pts) du Pointe Jérôme Yachting Club (PJYC). Samedi prochain lors de l’ultime journée du championnat à Grand-Baie toujours, on voit mal comment Jordan ou encore Vurdapanicken  puissent ravir le commandement à Lim Sik Fan.