Pavé de saumon grillé et laqué à la sauce teriyaki et sauté de légumes, crevette fumée au thé de lapsang servi avec un croustillant de feuille du même thé, dim sum de chocolat ou encore beignet de glace à la vanille enrobé d’un crumble de cacahuètes grillées – quelques-unes des recettes que présente le chef Bevan Wilson, de Yuzu-Asian Fusian restaurant, de l’hôtel Le Labourdonnais Waterfront, au Caudan, depuis août 2015. Le restaurant se spécialise dans la cuisine gastronomique asiatique et fusion et le client a l’occasion de savourer un mélange parfaitement dosé des saveurs du Japon, de la Chine, de la Thaïlande et du Vietnam.
Le chef Wilson propose une grande sélection de mets, dont un menu dégustation qui comprend cinq plats. Le client peut aussi choisir parmi les dim sum ou une soupe, à savoir la traditionnelle Pho Bo du Vietnam garnie de nouilles, de fines tranches de boeuf, de germe de soja et de pousse de coriandre.
Originaire de Cape Town, en Afrique du Sud, le chef Wilson a fait ses premières armes dans sa ville natale. « J’ai commencé comme barman à l’âge de 18 ans dans un restaurant vietnamien de Cape Town. Par la suite, j’ai eu l’occasion de bouger vers les cuisines et c’est là que j’ai découvert, de manière professionnelle, la cuisine. » Le jeune homme apprend à travailler les produits frais. Il décide ensuite de suivre une formation professionnelle en art culinaire. Après quelques années, il s’envole pour l’Arabie saoudite, plus précisément à Jeddah, dans le cadre de l’ouverture d’un nouveau restaurant qui propose une cuisine asiatique fusion. « It was rather challenging because it was difficult to get fresh and good products for this cuisine there », dit-il, avant d’ajouter : « Par ailleurs, au début, il fallait familiariser les gens avec la nouvelle cuisine, qui par la suite a connu un véritable succès. » De retour à Cape Town, le chef Wilson travaille dans un restaurant thaïlandais et c’est à partir de là, que le Executive Chef Nizam Peeroo du groupe Indigo le recrute pour le nouveau restaurant de cuisine asiatique fusion Yuzu, qui allait voir le jour à l’hôtel Le Labourdonnais Waterfront. Yuzu venait remplacer le restaurant gastronomique La Rose des Vents dans le cadre de la rénovation partielle de l’hôtel.
Un nouveau défi se présente alors pour le chef, qui travaille de longues heures. « Il faut trouver les meilleurs produits qui soient pour offrir une cuisine raffinée aux clients », dit-il. Et de poursuivre : « Il est plus difficile de trouver certains bons produits, surtout les viandes à Maurice contrairement à l’Afrique du Sud. » Les restaurants de l’hôtel s’approvisionnent d’ailleurs en viande d’Australie ou d’Afrique du Sud. Le chef Wilson connaît bien le marché de Port-Louis cependant, où les légumes sont achetés. Avec le chef Nizam et l’équipe de cuisine, il est constamment à la recherche de nouvelles recettes. « We are always trying new recipes with what I already know », dit-il, en ajoutant : « I hope Mauritian people will enjoy this fusion concept and they won’t be afraid to try it. » Le restaurant Yuzu propose 48 couverts au déjeuner comme au dîner. Renseignements et réservations au 202-4000.