Régissant à la Ten Minute Rule Motion du mardi 16 à la Chambre ds Communes, Lindsey Collen, au nom de Lalit, trouve que « the British Parliament is acting like an ostrich, putting its head under the sand to avoid seeing reality. »

« As usual, the British State is not concerned even with legality, let alone morality, of its action of dismembering a colony prior to according it independence, as it did with Mauritius in 1965. Nor was it concerned about the fate of the thousands of Chagossians living there. And even though the UN General Assembly voted 94-15 last year for the ICJ to give an advisory opinion on the legality of this annexation by Britain, Britain continues as if there is no court hearing, or as if legality is of no import to the UK », poursuit la militante de Lalit, qui rappelle que « the Private Member’s motion, like Mauritian equivalents, rarely leads to a law. It is instead an appeal for a future Bill. »

Dans cette même perspective, Lalit revient à la charge en demandant au gouvernement de mettre sur pied une Chagos Regional Assembly comme c’est le cas à Rodrigues et de décréter l’archipel comme une des circonscriptions de Maurice pour des besoins d’élections. En conclusion, Lalit réière que « it is the very moment when the Mauritian Government, meeting with its legal advisors at this very time, should develop a clear strategy of unifying the three interlinked geo-political aims :

« Base Closure ; including land, lagoon and sea ecological clean-up. 

« De-colonization of part of Mauritius still colonized by the UK, i.e. UK’s and USA’s withdrawal from the whole of Chagos, so as to permit the re-unification of the territory and of the people of Mauritius.

« Proper reparations to the people of Chagos and their descendants for the immense suffering that their forced displacement by the UK and USA has brought upon them and their descendants. »

Me Mardemootoo : « Cette motion n’a pas de sens »

Invité à commenter la motion du député britannique Henry Smith, de la région de Crawley, l’avoué Robin Mardemootoo, qui milite pour les intérêts du Chagos Refugees Group, est d’avis que cette démarche « n’a aucun utilité dans la conjoncture ». Il estime que « Henry Smith est en train d’agir pour ses propres motivations politiques, surtout quand on sait qu’il y a une population de Chagossiens qui résident à Crawley ». « Cette motion n’a pas de sens car accorder une BIOT Citizenship ne veut aucunement dire British Citizenship. Déjà, les Chagossiens ne peuvent pas se rendre sur leur territoire », a déclaré Robin Mardemootoo à Week-End. Il avance dans la foulée qu’il est fort probable que le député britannique obtienne l’aval de la Chambre pour une telle motion.