Toute la science de Manoel Nunes dans sa monte sur Hard Day’s Night, qui reprend Ten Gun Salute (Robbie Fradd) en fin de course

Rameshwar et Subiraj Gujadhur doivent dire un grand merci à Manoel Nunes pour leur avoir offert la Coupe d’Or 2018. En effet, si les premiers nommés ont su ramener Hard Day’s Night à son top niveau, il va sans dire que la monte experte du cavalier brésilien a été pour beaucoup dans ce succès. Après Polar Bound en 2014 lors du Barbé, c’est la deuxième épreuve classique que ramène cet établissement. On pourrait aussi dire que le Brésil porte chance car, après Durso, c’est Nunes qui était en selle.

La course a été épique dans la partie initiale avec Horse Guards haussant le tempo pour prendre la mesure de Karraar, qui avait sans doute un travail à faire lui aussi. Si on sait que ce dernier est meilleur quand il est seul en tête, on savait également qu’il ne pourrait pas soutenir la comparaison avec le cheval de Chandradutt Daby. D’un autre côté, le fait de ne pas céder le commandement facilement pouvait jouer en sa faveur car cet adversaire direct en était à sa toute première tentative sur le parcours. Le durcissement de l’épreuve pouvait par ailleurs favoriser son compagnon de box Ten Gun Salute, qui a parfois tendance à tirer et qui ne portait pas de drop noseband cette fois.

On retiendra que les premiers 400m ont été couverts à un très bon rythme avec un chrono de 24”7. Ten Gun Salute avait pris position à l’extérieur de Tandragee, qui ne faisait que le nombre, étant vite dépassé par les événements. On cherchait où était Table Bay. Il a été quelque peu incommodé au départ par Horse Guards et s’est retrouvé en troisième épaisseur dans une position inconfortable. On est en droit de se demander si Rafael Schistl n’aurait pas été plus inspiré en reprenant sa monture au lieu de continuer à essayer de trouver une meilleure position. En fait, il était impossible de mieux placer son cheval et la position de lanterne rouge aurait été idéale, quitte à se retrouver plus en retrait que prévu, alors que courir en troisième épaisseur a fait que Table Bay a parcouru plus de terrain que tous les autres engagés. Le comble pour lui a été quand Manoel Nunes a réalisé qu’il n’avait pas pris le bon dos en suivant Tandragee.

Une défaite au goût amer

Ainsi, Hard Day’s Night a été décalé aux 1000m et a remis Table Bay complètement en dehors. Le rythme a baissé d’un cran peu après les 1200m et certains chevaux se sont montrés ardents, à l’image de Karraar. On pensait que les choses sérieuses allaient commencer aux environs des 500m, mais ce n’est finalement qu’aux 400m que tout s’est enclenché. Un peu trop tardivement à notre avis pour Ten Gun Salute. Mais il se peut que Robbie Fradd avait vu que le favori Table Bay était déjà en difficulté et qu’il pouvait attendre avant d’enclencher les grandes manœuvres. Mais malheureusement pour lui, Hard Day’s Night en avait encore sous les sabots.

Karraar s’est bien battu pour prendre la quatrième place derrière Table Bay, qui est lui à créditer d’une très belle performance compte tenu des conditions exécrables auxquelles il a dû faire face. On peut comprendre l’amertume de l’entourage du cheval étant donné que la victoire était d’une extrême importance pour eux. Le limogeage de Rafael Schistl est quelque part logique. Perdre la course autrement aurait sans nul doute été mieux digérée. En attendant, c’est l’autre Gujadhur, Rameshwar, qui a été à la fête avec un brillant triplé au lendemain de sa séparation d’avec Juan-Paul Van der Merwe.
Les autres conclusions qu’on pourrait tirer de la course sont que Horse Guards a fait ce qu’il a pu à poids d’âge. Tandragee et Ready To Attack ne sont plus ce qu’ils étaient, alors que Baritone n’a été que l’ombre de lui-même, victime sans doute de son travail sur la grande piste.

LES AUTRES COURSES

Triplé de Rameshwar Gujadhur, Gilbert Rousset reste en tête

1. Les juges à l’arrivée n’ont pu départager Le Clos et Stockbroker avec, pour résultat, le deuxième dead-heat de la saison. Le Clos, dont c’est la première victoire au Champ de Mars, a réalisé la course parfaite sous la selle de Nishal Teeha, qui a su lui accorder les meilleures chances en prenant la mesure de Two Moon Junction dans la descente pour durcir davantage la course vu qu’il est un strong one-pacer. Stock Broker a bénéficié d’un parcours idéal à la corde et a profité d’un bon passage en ligne droite pour venir partager la victoire. Two Moon Junction a couru en progrès comme prévu. On ne la savait pas capable de sortir une bonne vélocité au départ et cette performance est encourageante pour l’avenir. Le favori Mind Blowing a aussi bien couru. Il a paru quelque peu perdu avant le départ et a été contraint à courir en épaisseur durant une bonne partie de la course. Il est revenu quelque peu et on est d’avis qu’il sera plus à son affaire sur un parcours rallongé. Dante’s Rock, longtemps en queue de peloton, a également terminé sur une bonne note. Dark Force a déçu alors qu’il était idéalement placé. The Great Victory est à revoir quand il aura hérité d’une bonne ligne.

2. La victoire est finalement revenue à Perplexing. Toutefois, ses partisans ont eu chaud à mi-ligne droite, quand le cheval a versé quelque peu à l’intérieur et que Barak Lavan a eu tendance à aller sur sa gauche. Mais Rafael Schistl est parvenu à redresser sa monture et revenir à temps pour coiffer Barak Lavan. Il faut dire que le rythme a été décent dans la course. Kemal Kavur n’est pas parvenu à faire sentir sa présence dans la partie initiale à la suite d’un départ quelconque avant d’être incommodé par Blow In The Box. Ce dernier a couru plus proche de la tête de la course pour devancer Perplexing au moment de l’emballage final. Cependant, on est sous l’impression qu’il a démarré son attaque un peu trop tôt. Il se peut que Brandon Louis ait paniqué quand il a vu Kemal Kavur venir à son extérieur. Cette attaque prématurée a été contrée par Oh Behave, qui a lutté jusqu’au dernier tournant. Le mieux placé dans la course était Barak Lavan, qui a émergé au début de la ligne droite. Perplexing s’est amené à l’extérieur pour faire la différence sur le tard. Blow In The Box a conservé l’avantage face à Oh Behave pour la troisième place. Kalinago est à créditer d’une bonne fin de course. Signalons qu’à l’issue de la course Ramapatee Gujadhur avait repris la tête avec une avance de Rs 45 000 sur Gilbert Rousset.

3. La monte patiente de Jameer Allyhosain a eu raison de la ténacité de Rinjani. Comme on pouvait s’y attendre, Great Value a joué les trouble-fêtes, dans le sens où il a essayé d’influencer la partie initiale de la course. On retiendra que Riding Shotgun avait déjà course perdue au départ. Il a bien démarré, mais n’a rien pu faire face à la vélocité de Rinjani. Cette fois, Brandon Louis s’est montré bien inspiré. Il a repris sa monture une fois en tête et n’a pas répondu à l’accélération de Great Value, qui a accéléré franchement au bas de la descente. Et à cet instant de la course, on ne croit pas se tromper en avançant que Manuel Nunes a eu tort de demander à Apollo Star de fournir un effort pour ne pas être décroché. Il pensait sans doute avoir pris la bonne décision pour avoir le first run sur ses adversaires et on ne peut pas vraiment le blâmer. Toutefois, quand on tient compte que les 200m entre les 600m et les 400m ont été couverts en 10”38, sa démarche était prématurée. Pour notre part, nous étions certains que Great Value ne serait pas capable d’aller jusqu’au bout de la ligne droite. Rinjani a attendu le bon moment pour accélérer. On pensait qu’il avait fait le trou pour causer la surprise. C’était toutefois sans compter avec Rock On Geordies, qui a été tout simplement le plus fort. Apollo Star s’est accroché à la troisième place devant Sky High Flyer, qui est venu dominer The Great Value pour le dernier accessit.

4. Et de trois pour Jameer Allyhosain avec Independence, qu’on n’attendait pas à pareille fête après sa course quelconque de la 29e journée, quand il avait cédé à 400m de l’arrivée pour terminer à plus de 9L du vainqueur. Cette fois, il est venu l’emporter au finish et a fait preuve d’une combativité sans relâche à un moment important de la course. Alors que le favori Act Of Loyalty s’est amené fort à l’extérieur pour venir dominer Belenos, qui avait mené depuis le départ, Independence a sorti une ultime accélération pour faire la différence, au grand dam de Rafael Schistl. Cette troisième victoire de Jameer Allyhosain lui a permis de prendre deux longueurs d’avance sur Brandon Louis, sans réussite jusque-là. Il faut aussi faire ressortir qu’il n’aura plus droit à une remise à partir de la semaine prochaine vu qu’il compte maintenant plus de 30 victoires. Belenos s’est montré le plus rapide au départ. Mais vite, Imran Chisty a réduit le tempo pour conserver des réserves pour le sprint final. Après réflexion, on trouve qu’Independence a été bien servi par le rythme. Il en aurait sûrement fait de même s’il avait assumé le rôle de meneur. Argun a couru en net progrès pour terminer à moins d’une longueur du vainqueur. Même Recall To Life a bien couru. Il aurait même pu aspirer à mieux s’il avait trouvé un passage en ligne droite.

5. Revoilà Victory Team ! Un cheval qui a connu de gros problèmes et qui est parvenu à tout mettre derrière lui pour renouer avec le succès. Il avait du reste démontré qu’il était sur la bonne voie lors de sa dernière tentative, quand il avait terminé à 1,25L du vainqueur. Tout s’est joué au départ. Answeringenesis a buté peu après l’ouverture des stalles et n’a pu surmonter le handicap de sa ligne extérieure. Il n’a pu prendre les devants et a été contraint de faire l’extérieur durant toute la course. En tête s’est placé Victory Team, soit une position qu’il ne lâchera pas jusqu’à l’arrivée. Quand on a vu Victory Team flanqué d’Answeringenesis, on s’est dit que Nottinghamshire était le mieux placé. Mais il n’est jamais facile de rendre du poids à ses adversaires. Il a manqué de punch en fin de parcours. C’est Ernie qui a terminé le plus fort. Mais son retard était trop important à l’entrée de la ligne droite pour qu’il puisse retourner la situation en sa faveur. Ce n’est que dans les derniers mètres qu’il est vraiment revenu sur l’éventuel vainqueur. Answeringenesis n’a devancé que Step To Fame, alors que Zud Wes a été déclaré non-partant, n’ayant pas bénéficié d’un bon départ. Le cheval n’était pas prêt quand le départ a été donné.

7. On s’attendait à une bonne course de la part de Tweak The Wind avec l’apport des œillères et le cheval a été exact au rendez-vous. Ce harnachement lui a permis de suivre dans une position avantageuse non loin de la tête de la course et il a pu trouver le petit plus nécessaire pour forcer la décision. Le nouveau He’s A Keeper a bien débuté. Il a fait preuve d’une bonne vélocité et n’a cédé que dans la ligne droite finale. A P Strike peut avoir attaqué un peu trop tôt. Il a aussi eu tendance à verser à l’intérieur en ligne droite et la victoire lui a échappé d’un rien. Rien qu’une encolure l’a séparé du vainqueur. Baron Bellet était toujours bien placé, sauf qu’il a manqué d’accélération dans les derniers mètres. Captain Falcon avait beaucoup de partisans vu qu’il évoluait dans une valeur qui devrait être en sa faveur. Malheureusement pour lui, il a eu à s’user prématurément et, à 400m de l’arrivée, il était déjà battu. Purple Rock a couru en léger progrès. Freddie Flint aurait pu terminer plus proche du vainqueur s’il avait n’avait pas été quelque peu incommodé dans la ligne droite. On se demande même s’il n’aurait pas pu l’emporter.

8.Brandon Louis a remis ça dans la dernière avec Uncle JB pour revenir à la hauteur de Jameer Allyhosain au niveau de 21 victoires, soit 7 de moins que le leader Robbie Fradd, sans réussite samedi. Du côté d’Uncle JB, on a sans doute compris que le cheval est plus à son affaire quand il court de plus près. On trouve aussi que Brandon Louis s’est montré bien inspiré. Il a calqué sa course sur Mambo en venant se placer à son extérieur. Et quand il a trouvé que ce dernier était enfermé, il a pris la décision d’accélérer pour aller prendre la mesure de Starsky, qui avait mené depuis le début. Ce dernier a eu à forcer l’allure pour surmonter le handicap de sa ligne extérieure. Il a bien essayé de réduire le tempo par la suite, mais n’a pu contenir l’attaque d’Uncle JB. Mambo s’est accroché à la troisième place, mais à plus de 4L du vainqueur. Ice Emperor n’a pas vraiment accéléré en ligne droite. Eight Cities a trouvé la distance trop longue pour ses aptitudes, alors qu’il était idéalement placé dans la course. Royal Resolution a été inexistant dans l’emballage final. Il faudrait peut-être le revoir sur un parcours réduit.