Rehaze Hoolash s’entend bien avec Argo Solo. Cette paire est appelée à bien faire pour la deuxième fois en trois semaines

Après les deux victoires d’affilée d’Argo Solo à un niveau inférieur, l’entraîneur Ricky Maingard pense que son protégé possède l’étoffe pour se mesurer à l’élite vu le fait que son cheval pourrait imposer sa loi en tête de la course. Ricky Maingard a sûrement dû tirer des leçons de la dernière victoire d’Argo Solo. Le cheval ne s’est pas montré ardent, comme cela a toujours été le cas auparavant, et il espère que Rehaze Hoolash saura bien doser les efforts de sa monture pour rallier le but en vainqueur. Argo Solo recevra aussi du poids de tous ses adversaires et le maximum sera de 8 kg.

Mais il faut prendre en considération qu’Argo Solo est aligné sur 1500m pour la première fois. Il faut aller chercher du côté de son pedigree pour avoir une idée de sa tenue. On trouve que son géniteur, Argonaut, a gagné sur 1600m, alors que sa poulinière, Park Lane, s’est imposée jusqu’à 1400m. Rien n’est sûr, car on dit que c’est la lignée maternelle qui doit être tenue en ligne de compte. Cela dit, le cheval ne devra pas être bousculé dans la partie initiale avant de se diriger tranquillement vers la tête de la course.

Derrière, on trouve que Hard Day’s Night devrait avoir la possibilité de bien se placer, à moins que Ready To Attack n’en décide autrement. Hard Day’s Night n’avait été battu que par Baritone la dernière fois, et ce, à poids d’âge. Ce dernier lui rend cette fois 2,5 kg et il pense pouvoir retourner la situation en sa faveur. Hard Day’s Night est frais vu qu’il s’est reposé pendant plus de deux moins et il devrait être capable de réaliser une performance de haute facture. Baritone participe à la course pour essayer de consolider sa première place dans le titre de cheval de l’année avant la Coupe d’Or. C’est peut-être un risque calculé de la part de Jean-Michel Henry en l’absence des meilleurs ce samedi. Il pourrait même faire l’impasse sur la dernière classique de la saison en cas de succès. Cédric Ségeon sait maintenant qu’il ne faut pas impérativement attendre une ouverture à la corde en fi n de parcours si jamais l’option extérieure se présente à lui.

Du côté de Gilbert Rousset, qui est absent cette semaine et qui sera remplacé par son lieutenant Soodesh Seesurrun, on a préféré faire l’impasse sur la revanche du Maiden et concourir sur une distance nettement réduite. Sur la distance du jour, le cheval ne devrait pas se montrer ardent et il pourrait même se placer un peu proche de la tête de la course si l’occasion lui est donnée. Reste maintenant à savoir si cinq semaines ont été suffisantes pour le remettre sur la fraîcheur. Ready To Attack a été confronté à des problèmes après sa dernière course qui remonte aussi loin qu’au 30 juin. Il a été régulier à l’entraînement à partir de fi n août et il a déjà démontré peut bien se comporter après un repos. On souhaite que son entraîneur a pu le remettre sur pied, car il est connu qu’il a un problème récurrent au jarret. La casaque bleu électrique et écharpe rouge aligne d’autre part St Tropez, qui a été délaissé au profit de Seventh Plain le week-end dernier.

Mais à bien voir, Ramapatee Gujadhur a surtout voulu tirer profit d’une petite charge cette semaine. On préfère ignorer les deux dernières courses de St Tropez et penser qu’il peut se rebiffer sur le parcours du jour avec 53,5 kg. Toutefois, il restera pour nous un outsider. Prince Of Thieves n’a pas été gâté par le tirage au sort des lignes comme c’est de coutume, alors que Wild Horizon aura d’après nous des difficultés à s’exprimer sur 1500m.