YN

Je commence par le MMM. Celui qui a choisi Le Cœur comme symbole pour le parti mauve ne savait pas si bien faire, car comment expliquer que l’homme fort du MMM est aussi son talon d’Achille ?

Mon nom n’a pas d’importance. Je ne suis ni bailleur de fonds, ni représentant de groupe socioculturel, ni chef religieux, ni ‘roder-bout’, mais simple citoyen issu d’une famille de la classe moyenne où l’on a toujours prôné les valeurs comme le travail honnête, l’intégrité, le respect des autres quelles que soient leurs origines.

Ainsi, à la naissance du MMM et pendant ses années de braise, très vite mes aînés et d’autres proches de la famille se sont ralliés à sa cause. Un « blouson noir », blanc de surcroît, sans être fils-à-papa, il échappe aux attentats, qui se fait matraquer par la police de feu SSR, et ceci pour la cause des plus faibles, c’était quelque chose d’extraordinaire ! On a vu en Paul Bérenger un homme sincère, un sauveur ! On l’a aimé et même adulé. Et pourtant, au fil des années cette image a changé.

Je ne compte nullement me substituer aux historiens ou faire des analyses que tant d’éditorialistes ont déjà partagées. Ainsi, chers lecteurs, pour ne pas tomber dans la répétition, je partage avec vous ce qui suit : Il s’agit d’un documentaire de la National Geographic à propos de deux races de poissons ennemis. Appelons-les ‘X’ et ‘Y’. La race ‘X’ n’attaquait pas directement ‘Y’. Elle attendait Y pondre ses œufs, et puis ‘X’  y allait pondre ses propres œufs afin qu’ils se mélangent avec ceux de ‘Y’ , ensuite ‘X’ s’en allait ! La suite : lorsque les petits poissons étaient éclos, ‘Y’ pensait évidemment qu’ils étaient tous les siens. Mais ce n’est que plus tard, lorsqu’ils grandirent que les petits de ‘X’ ont semé la pagaille parmi ceux de ‘Y’ ! Et tout ceci m’a fait penser au MMM…

L’ascension du MMM, fulgurante d’ailleurs, n’a duré que quelques années, atteignant son apogée en 1982, la seule occasion où il aurait pu se présenter seul, mais il choisit le PSM comme allié.  Il est vrai qu’il y avait en ce temps-là (S)AJ à sa tête. Puis vint la cassure de 1983. Avec recul, l’on peut se demander : quelle a été l’ampleur du malaise, que les dirigeants d’alors avec 60-0 n’ont pu gérer, jetant à l’eau l’espoir de pratiquement tout un peuple et divisant le pays en deux ? Le constat était accablant : Le PSM et SAJ ont été comme un cheval de Troie au sein du MMM !

La suite on la connaît : seul (1983 & 2010), en union avec le MTD (1987), en alliance avec le MSM connu comme « retrouvailles des militants » (1991), en alliance « main invisible de l’histoire » avec le PTr (1995) et le fameux accord à l’israélienne de 2000 qui permit enfin à Paul Bérenger d’accéder au poste de PM en 2003 !  En tout, le MMM n’a été que moins de 10 ans au pouvoir, y compris les deux ans de « PMship » de Paul Bérenger.

Et pourtant, la contribution du MMM à l’avancement du pays est non-négligeable ! À mon avis, sa plus grande contribution a été de rendre impossible le renvoi des élections ! Je passe sur la création de la Cybercité et la construction des collèges d’Etat… tant décriés par les adversaires mais toujours utiles pour les perpétuelles réformes éducatives !

Les adversaires de Paul Bérenger n’ont-ils qu’à axer leurs campagnes autour de son épiderme? Ça a toujours marché… du moins jusqu’en 2014 !

Suis-je un suiveur aveugle de Paul Bérenger ? Non ! Justement en 2014, je n’avais pas avalé cette ultime couleuvre, c.à.d l’alliance rouge/mauve, et j’avais « viré mam ». Mais j’ai vite déchanté. Le duo SAJ/Vishnu promis pour un 2ème miracle économique, s’est plutôt  transformé en deal « papa/piti » et Euroloan ; le projet Métro-léger, tant décrié en 2014 par l’Alliance Lepep, a été renommé Metro-Express ; la réforme éducative en un ‘Nine-Year Fooling’ ! Je passe sur les multiples « Gates » !

J’avais commencé mon article par une citation de Pascal qui est souvent interprétée comme : lorsqu’on est amoureux la passion domine la raison. Or, selon certains analystes Pascal faisait référence à la foi et la religion !  Quelle que soit l’interprétation, on ne peut nier que de par le monde, depuis les débuts de l’histoire jusqu’à maintenant des crimes contre l’humanité ont été et sont toujours commis au nom de la religion! Et pourtant, toutes les religions parlent d’amour, de fraternité, de service à l’humanité, d’un monde matériel transitoire, et … d’un au-delà !

Ne soyons pas hypocrites : il y a des chefs religieux sincères mais il y a aussi ceux qui n’adorent que le « dieu argent » ! Ces derniers savent très bien que leurs « disciples » attendent leurs mots d’ordre pour qui voter.  Et ces disciples se moquent du bilan ou du programme, ou des scandales, mais n’en tiennent qu’à la passion au lieu de la raison (encore!), peu importe s’ils sont déplumés ou obtiennent des certificats bidon !

Nous sommes en 2019. Est-ce que les choses ont changé ? L’avenir nous le dira.

Ma dernière question : et si Paul Bérenger se nommait autrement ?