Après 20 ans, Landscope Mauritius — société privée constituée en décembre 2016 suite à la fusion de six entités (SLDC, SPDC, BPML, BMTV, LVD et LPCC) ayant un large éventail d’actifs et de partenariats — a décidé de procéder à une rénovation complète du Port-Louis Waterfront. Cet exercice aux coûts de Rs 322 millions cadre, dit-on, au niveau du Landscope Mauritius, dans un processus de régénération de la capitale et surtout dans le cadre des célébrations du 50è anniversaire de l’accès de Maurice à l’Indépendance.

Le contrat des travaux qui a été alloué à la firme PADCO comprend notamment la remise au goût du jour des Coaster Shed A et B. C’est-à-dire les structures se trouvant justes à côté du Dias Pier (Caudan 2) et qui devront être de nouveau opérationnelles fin 2018. Les locataires qui occupent déjà les espaces commerciaux situées aux Coaster Shed A et B, entre autres Allsport, les restaurants Keg & Marlin et Shaolin, de même que le magasin Kashmir, devront déménager pour être relogés à l’Astrolabe qui, lui, sera rénové dans la Phase 2 de ce projet. Seules les salles de cinéma ne bourgerons pas au début du projet. Il est bon de savoir que, selon le contrat, la compagnie PADCO, sélectionnée par Landscope après un appel d’offres lancé en septembre 2017, n’a que 257 jours pour terminer les travaux qui commencent incessamment.

Une aile additionnelle

Ces travaux comprennent, entre autres, un agrandissement des Coaster Shed A et B, qui seront pourvus d’une nouvelle aile perpendiculaire de 1500m2. Les autres travaux concernent le changement complet des briques et infrastructures existantes de l’esplanade ainsi que des travaux d’aménagement des tunnels sud et nord. L’Architecte du projet est Jean-François Adam, épaulé par Keystone Project Management, ARUP sigma et Vincent d’Unienville & Associates.

Par ailleurs, la seconde phase de rénovation du Port-Louis Waterfront consiste en la remise à neuf de l’Astrolabe et le redéveloppement de Grenier, du Musée de la Poste et de l’Aapravasi Ghat. L’objectif de Landscope, selon les informations, est de permettre aux Mauriciens et aux touristes de découvrir l’attrait culturel de cette partie historique de la capitale et en même temps canaliser les touristes vers les commerces du Waterfront.